Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Liar - Saison 1

Liar - Saison 1

Published Mar 30, 2023 Updated Mar 30, 2023 Culture
time 2 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 40 readss
0
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Liar - Saison 1

Titre d’origine : Liar

 

Créateur / Showrunner : Harry Williams, Jack Williams

 

Année : 2017

 

Pays : Royaume-Uni, États-Unis

 

Casting : Joanne Froggatt, Ioan Gruffudd, Zoe Trapper, Warren Brown, Shelley Conn, Richie Campbell, Danny Webb, Amy Nuttall

 

Résumé : Très investi dans son travail, le chirurgien renommé Andrew Earlham se décide – encouragé par son fils à sortir – à proposer un rencard à Laura Nielson, professeur fraîchement célibataire et sœur d’une de ses collègues. La soirée semble se passer à merveille. Et pourtant, au petit matin, Laura, choquée, prétend avoir été violée. Rien ne laissait présager un tel drame. Andrew, surpris par les accusations, clame son innocence. Lequel des deux ment ? (source : Allodoublage.com)

 

Avis vite dit : Dans une courte saison de 6 épisodes, Liar oppose deux personnages, un homme et une femme, l'une accusant l'autre de viol alors que ce dernier, qui a tout de l'homme parfait (chirurgien, veuf, père, beau, charmant, intelligent et drôle, et on ne parle même pas de la Maserati qu'il conduit), affirme qu'il s'agissait d'une relation consentie. La grande question est de savoir qui dit la vérité, et donc fatalement de découvrir qui ment et pourquoi. C'est plutôt bien mené et ça maintient son petit lot de revirements au cours des premiers épisodes. C'est d'autant plus réussi qu'on se pose réellement la question en toute bonne foi : les deux comédiens sont convaincants dans leurs rôles et semblent d’aussi bonne foi l'un que l'autre. Lorsque le fin mot de l'histoire est dévoilé on est à la moitié environ de la série, et on bascule ensuite dans une histoire de manipulation un peu moins intrigante qu'au départ. Évidemment dans le contexte de l'affaire Weinstein sortie quasiment en même temps, cette série prend une connotation particulière et entre de plain-pied dans l'actualité. Évidemment bis, dans ce contexte, le suspense sur l’identité du menteur n’en est pas vraiment un... La toute fin m'a cependant paru un chouïa décevante puisque si l'on sait ce qu'il advient des deux protagonistes, pour l'un d’eux on ne comprend pas comment il finit ainsi, ce qui laisse le spectateur échafauder des hypothèses pour remplir les trous, alors que rien ne justifie ce manque d'explications à ce moment précis puisque tout le reste de l'histoire a été éclaircie de A à Z. Rien d'exceptionnel dans cette série, mais son thème très actuel et le jeu des comédiens valent la peine de s'y intéresser le temps des 6 épisodes si l’on n’a rien d’autre à faire.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 40 readings
thumb 0 comment
0
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Pulp Fiction
Pulp Fiction

  Pitch Deux truands, Jules  et Vincent, sont chargés de récupérer une mallet...

Valentine Simon
1 min
Paternité  
Paternité  

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Pour ton oeuvre cr&ea...

Bernard Ducosson
1 min

donate You can support your favorite writers