Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Wanderlust - Mini-série

Wanderlust - Mini-série

Published Jun 7, 2023 Updated Jun 7, 2023 Culture
time 1 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 89 readss
0
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Wanderlust - Mini-série

Titre d’origine : Wanderlust

 

Créateur / Showrunner : Nick Payne

 

Année : 2018

 

Pays : Royaume-Uni

 

Casting : Toni Collette, Steven Mackintosh, Zawe Ashton, Joe Hurst, Paul Kaye, William Ash, Anya Chalotra, Sophie Okonedo

 

Résumé : Joy Richards, une thérapeute, tente de raviver la flamme dans son couple et se demande si la monogamie est la meilleure solution pour ce faire. Autour d'elle, d'autres couples, jeunes ou moins jeunes, s'aiment et se déchirent... (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Série courte de 6 épisodes qui sont cependant bien remplis et très bien fichus puisqu'ils ne se perdent pas en route et vont à l'essentiel du sujet. Le sujet c'est ce couple qui doit se situer au tournant des quadra / quinqua et qui se retrouve face à une perte de désir sexuel. Elle est psychothérapeute et lui prof, ils en parlent, et tombent sur un accord : ils ne veulent en aucun cas se séparer car ils s'aiment, mais décident de s'autoriser mutuellement à aller voir ailleurs pour faire de nouvelles expériences sexuelles et sortir de leur routine. Évidemment entre la théorie et la pratique, il va y avoir quelques divergences... Les comédiens sont vraiment très en phase avec leurs personnages, l'histoire n'est pas nouvelle mais le ton employé pour traiter le thème du libertinage est efficace et pas manichéen. Le fait d'ajouter les états d'âmes de leurs trois enfants déjà grands (autour des 20 ans) opère comme un effet miroir sur ce que ressentent les parents, leurs envies, leurs désirs, leurs questionnements. Et puis on est en pleine série britannique et ça se sent à fond, aussi bien dans l'esthétique visuel que dans les dialogues, l'humour et l'aspect assez cash de certaines situations. Très chouette série, à voir.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 89 readings
thumb 0 comment
0
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
COME IN ! 
COME IN ! 

  Light each day enters, and political stage is coming to be clearer : no Deep State, a fantasy

Cecile Voisset
3 min

donate You can support your favorite writers