Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Hunters - Saison 1

Hunters - Saison 1

Published Oct 17, 2023 Updated Oct 17, 2023 Culture
time 2 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 40 readss
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Hunters - Saison 1

Titre d’origine : Hunters

 

Créateur / Showrunner : David Weil

 

Année : 2020

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Al Pacino, Logan Lerman, Kate Mulvany, Tiffany Boone, Carol Kane, Saul Rubinek, Josh Radnor, Louis Ozawa Changchien, Jerrika Hinton, Dylan Baker, Lena Olin

 

Résumé : En 1977 à New York, une bande de chasseurs de nazis découvrent que des centaines de hauts dignitaires du régime déchu vivent incognito parmi eux et complotent pour instaurer un IVe Reich aux États-Unis. L’équipe hétéroclite de Hunters se lance alors dans une sanglante quête visant à faire traduire ces criminels en justice et à contrecarrer leur projet de génocide. (source : Telerama.fr)

 

Avis vite dit : Imaginez un plongeon vers la fin des années 1970. Imaginez des chasseurs de nazis organisés comme une équipe de Mission : Impossible mais avec un petit côté déjanté en plus. Imaginez des nazis qui ont survécu à la chute du troisième Reich et qui comptent bien établir le quatrième en Amérique. Vous obtenez la série Hunters. C'est un fichu mélange de gros délires, de passages bien gores, d'humour à deux balles et de suspense plutôt bien entretenu tout au long de la saison. Ajoutez à la tête de cette équipe hétéroclite de chasseurs un Al Pacino tout en cabotinage et pourtant parfois surprenant de justesse, et vous aurez une série complètement à part, très originale, aux décors et aux costumes d'époques fabuleux (il y en a qui se sont fait visiblement plaisir, que soit pour trouver les tenues de l'iconoclaste Lonny ou celles de l'übersexy Roxy !!), aux rebondissements fréquents et pas toujours prévisibles, au casting aux petits oignons avec des gueules marquantes et terriblement bien choisies (Biff !!) et au savant mélange entre enjeux dramatiques forts et humour toujours présent (une séance de torture à base d'excréments canins en est l'illustration parfaite). Bien que le dénouement avec la révélation finale soit un poil tirée par les cheveux, on accepte quand même, tant le reste de la série vaut largement le coup d’œil et surprend régulièrement au cours des épisodes. Un petit ovni tout à fait inattendu mais de très bonne facture.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 40 readings
thumb 0 comment
1
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Coco
Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai d&ea...

Valentine Simon
1 min

donate You can support your favorite writers