Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
I'm Sorry - Saison 1

I'm Sorry - Saison 1

Published Jun 27, 2023 Updated Jun 27, 2023 Culture
time 2 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 57 readss
1
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

I'm Sorry - Saison 1

Titre d’origine : I’m Sorry

 

Créateur / Showrunner : Andrea Savage

 

Année : 2017

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Andrea Savage, Tom Everret Scott, Olive Petrucci, Kathy Baker, Nelson Franklin, Judy Greer

 

Résumé : Andrea, épouse, mère de famille et scénariste à l’humour très sex, drugs & rock’n’roll, expose ses névroses dans les situations les plus improbables qui soient. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Vous avez envie d'essayer un truc nouveau, frais, différent, un peu bizarre ? Essayez I'm Sorry ! C'est l'histoire d'une maman qui est aussi scénariste de comédies, dotée d'un humour pour le moins décapant et assez inhabituel, pas vraiment tout public quoi. Du genre à devoir souvent s'excuser (d'être mal comprise), d'où le titre. Alors ça donne une brochette de personnages assez truculents, de situations au premier abord plutôt banales mais qui prennent une tonalité forcément décalée une fois passées par le prisme de cette maman pas banale du tout. On rit pas mal, et on est souvent pris par surprise parce qu'on ne s'attend pas au jusqu'au-boutisme de certaines situations et à l'humour cinglant qui va avec. C'est donc en soi une bonne surprise car pas vraiment dans le carcan du "politiquement correct" dont on a l'habitude dans les comédies américaines. Seul bémol, mais très gros bémol : dans la version que j'ai récupérée (débrouillez-vous vous êtes grands) les "fuck" qui émaillent certains dialogues sont systématiquement "bipés" en VO !! Le personnage peut parler de bites, de sodomie ou d'autres trucs très crus sans aucune retenue, mais le mot "fuck" (et ses dérivés) est systématiquement censuré. C'est incompréhensible, complètement inapproprié au ton général de la série, et en parfaite contradiction avec l'esprit de la série, son humour trash et son envie de bousculer un peu les choses établies. Pour le coup, on retombe en plein dans cette fichue hypocrisie à base de puritanisme et de bonne conscience américaine. Quel dommage. Mais pour tout le reste, et surtout si vous parvenez à trouver une version non-censurée, c'est très recommandable comme petite série !!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 57 readings
thumb 0 comment
1
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Pulp Fiction
Pulp Fiction

  Pitch Deux truands, Jules  et Vincent, sont chargés de récupérer une mallet...

Valentine Simon
1 min
Paternité  
Paternité  

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Pour ton oeuvre cr&ea...

Bernard Ducosson
1 min

donate You can support your favorite writers