Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Hand of God - Saison 1

Hand of God - Saison 1

Published May 4, 2023 Updated May 4, 2023 Culture
time 2 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 67 readss
0
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Hand of God - Saison 1

Titre d’origine : Hand of God

 

Créateur / Showrunner : Ben Watkins

 

Année : 2015

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Ron Perlman, Dana Delany, Andre Royo, Garret Dillahunt, Alona Tal, Julian Morris, Emayatzy Corinealdi, Johnny Ferro, Hunter Parrish

 

Résumé : En Californie, à San Vicente, le juge Pernell Harris est influent, respecté et respectable. Sa vie bascule quand son fils tente de se suicider, car la femme du jeune homme a été violée sous ses yeux. Le juge, profondément choqué par ces actes, se retrouve au chevet de son fils qui est plongé dans le coma. Dès lors, Harris croit voir des signes de Dieu qui lui indiquent comment lutter contre la corruption et le vice du monde. (source : Telerama.fr)

 

Avis vite dit : Autre série, autre approche du religieux ! Avec Hand of God on a surtout une confrontation entre ceux qui décident de croire et ceux qui ne croient pas, mais on prend le problème du côté de la preuve et des signes. Ici on croit ce qu'on voit en fait ! Et dès lors qu'on perçoit ce qu'on assimile à des signes divins, voire des miracles, on devient croyant... Ce qui est donc une approche plus matérielle et concrète de la foi religieuse. J'ai particulièrement aimé cette première saison car on navigue entre folie et réalisme, entre miracle et hallucinations, mais surtout on côtoie sans cesse un jeu de coïncidences qui vient contrebalancer les délires religieux purs, et laisse du coup le spectateur décider de la nature des faits. Intervention divine ou non ? Il y a sans cesse ce double-langage, et le héros Pernell (un juge à la base, donc quelqu'un de plutôt rationnel normalement) bascule de l'un à l'autre, de l'objectivité à la croyance et vice versa. Ce qui est plutôt malin de la part des scénaristes c'est de conserver cette incertitude face aux événements qui ont lieu, sans jamais donner une réponse définitive (ou alors quand on a l'impression qu'une telle réponse est donnée, elle est battue en brèche quelque temps plus tard). Il y a aussi un petit aperçu du monde des télévangélistes assez croquignolet, et même si c'est bien moins profond et spirituel que The Path par exemple, il y a de vraies interrogations sur le phénomène de foi, et sur sa traduction à plus grande échelle sous forme de religion. À ce titre la toute fin de la saison se clôt sur un rebondissement très intéressant, car il remet en perspective tout le reste et aurait presque pu être une chouette fin de série en soi. Mais il y a une seconde saison, et évidemment j'en serai ! Ah et puis j'ai failli oublier : Ron Perlman est toujours aussi génial !!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 67 readings
thumb 0 comment
0
reaction

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Pulp Fiction
Pulp Fiction

  Pitch Deux truands, Jules  et Vincent, sont chargés de récupérer une mallet...

Valentine Simon
1 min
Paternité  
Paternité  

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Pour ton oeuvre cr&ea...

Bernard Ducosson
1 min

donate You can support your favorite writers