Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Welcome to New York

Welcome to New York

Publié le 14 nov. 2022 Mis à jour le 14 nov. 2022 Culture Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 51 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Welcome to New York

Titre original : Welcome to New York

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Abel Ferrara

 

Pays : France, États-Unis

 

Casting : Gérard Depardieu, Jacqueline Bisset, Drena De Niro, Amy Ferguson, Paul Calderon, Maria Di Angelis, Paul Hipp, Ronald Guttman, Marie Mouté

 

Résumé : Devereaux est un homme puissant. Un homme qui contrôle la destinée économique des nations. Un homme gouverné par un irrépressible appétit sexuel. Un homme qui rêve de sauver le monde et qui ne peut se sauver lui-même. Un homme terrifié. Un homme perdu. Regardez-le tomber... (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Ça avait fait parler à sa sortie de par l'exploitation faite de l'affaire DSK et surtout de par les noms prestigieux associés au film (Depardieu, Abel Ferrara et Jacqueline Bisset). La critique l'avait descendu en flèche, il n'a pas eu les honneurs d'une sortie en salle mais uniquement en DTV et sur internet... et à mon avis c'était totalement mérité tant ce film ressemble gravement à un téléfilm d'après-midi sur W9 (en un peu plus osé, admettons). Du prestige du nom d'Abel Ferrara (à ne pas confondre avec Manuel) il ne reste strictement rien de notable à l'écran. Mal filmé, mal cadré, lent, moche, voici ce qui me vient en premier comme qualificatifs en y repensant. Visiblement le budget était trop serré pour se payer un éclairagiste ou un ingé lumière digne de ce nom, du coup on a du mal à voir ce qui se passe à l'image. Côté scénario et dialogues aussi on a fait de grosses économies puisque je pense que personne (ou peut-être un stagiaire ?) n'a songé qu'il serait occasionnellement profitable de travailler un peu là-dessus. Histoire et dialogues sont purement indigents, et on perd par ce biais les qualités d'interprétation qu'on était en droit d'attendre de par le prestige du casting. Même Depardieu peine à exister autrement que par son ventre qui remplit en permanence la majorité de l'écran. Il sue, il ahane, il souffle, il grogne, et de temps en temps il déclame sans conviction quelques platitudes consternantes. Ça se veut certainement choquant et percutant, mais à l'arrivée c'est un pur naufrage pour l'ensemble des participants à ce film. Il n'y a strictement rien à sauver là-dedans.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 51 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
D'amour et d'amitié
D'amour et d'amitié

Je dédie ces vers à ceux qui étaient, et sont encore là.Parce que les Amis pourront to...

Jean-Christophe Mojard
1 min
Dans ses pas
Dans ses pas

Je reve de déployer mon talent Pouvoir vivre séant D'amour et de glamour

Arthur Mede
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur