Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
The Dead Lands

The Dead Lands

Publié le 28 sept. 2022 Mis à jour le 28 sept. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 14 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

The Dead Lands

Titre original : Hautoa

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Toa Fraser

 

Pays : Nouvelle-Zélande

 

Casting : James Rolleston, Lawrence Makaore, Te Kohe Tuhaka, Xavier Horan, George Henare, Rena Owen

 

Résumé : Hongi, fils d'un chef Maori, doit venger son père afin de ramener la paix et d'honorer les âmes des habitants de son village, tous massacrés par une tribu rivale menée par le terrifiant Wirepa.

Le seul espoir de Hongi, afin de pouvoir survivre, est de traverser le territoire interdit des "Dead Lands" et de s'allier au mystérieux guerrier qui règne sur ces terres maudites depuis des années. Ensemble ils vont traquer les meurtriers de la tribu à travers une nature hostile et sauvage. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Dans la veine du formidable Apocalypto, voici son pendant néo-zélandais / maori, The Dead Lands. Autant le dire tout de suite, on est dans une production modeste et cela se voit à l'écran. L'histoire se veut basique : un conflit entre tribus qui se solde par une trahison et la vengeance qui va avec derrière ça. On ajoute une relation mentor / élève dans l'équation et des vilains vraiment pas sympas et couards avec ça, et roulez jeunesse. Bon, non seulement ça fait cheap, mais c'est cheap. Point de vue casting on n'y croit pas une seconde en dehors du petit jeune qui cherche à se venger et qui tient à peu près la route et surtout du type qui joue l'ermite-démon qui lui a vraiment la gueule de l'emploi avec tatouages, scarifications et tronche à faire peur. Ce qui plombe vraiment le truc ce sont les méchants, pas crédibles pour un sou : bodybuildés façon salle de muscu, coiffures au millimètre de chez Franck Provost, gueules de gros durs des bacs à sables qui font des selfies avec un air badass, je doute que la moitié des acteurs soient réellement maoris d'ailleurs... Et puis les combats, en dehors des grimaces façon Haka des All-Blacks, ben circulez il n'y a pas grand-chose à voir. Ils se tatanent à grands coups de pelles à tartes tressées dans des palmiers (je ne doute pas que l'ustensile soit historiquement exact, mais le rendu laisse à désirer). Mouais bof. Très dispensable comme film.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 14 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Emlékezz rám
Emlékezz rám

Emlékezz rám; Kiáltottam magamban, Szorítottam a szívedet a markomban. Kitaszított lette...

Déri G. Ben
1 min
Carpe Diem
Carpe Diem

Energique est sa vie Elle a le fruit qui mûrit Sa copine n'est pas en reste Elle respl...

Arthur Mede
1 min
Le tournoi meurtrier 5/5
Le tournoi meurtrier 5/5

Chapitre 5 La cour du château de Cauzac était beaucoup trop exigüe pour une joute à cheval. C’est pourqu...

Jean-Marie Gandois
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur