Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Elle

Elle

Publié le 16 janv. 2023 Mis à jour le 16 janv. 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 81 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Elle

Titre original : Elle

 

Année : 2016

 

Réalisateur : Paul Verhoeven

 

Pays : France, Allemagne, Belgique

 

Casting : Isabelle Huppert, Laurent Lafitte, Anne Consigny, Charles Berling, Virginie Efira, Judith Magre, Christian Berkel, Alice Isaaz

 

Résumé : Michèle fait partie de ces femmes que rien ne semble atteindre. À la tête d'une grande entreprise de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa vie sentimentale : d'une main de fer. Sa vie bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met à le traquer en retour. Un jeu étrange s'installe alors entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Enfin le grand retour de Paul Verhoeven derrière la caméra !!! Et dans un film français qui plus est, adapté d'un roman de Philippe Djian (Oh...), qui l'eut cru ?! Pour moi qui considère le hollandais fou comme un des plus grands cinéastes de sa génération, cette nouvelle était à la fois excitante et un brin inquiétante (après tant de temps, revenir dans un style si différent de ses plus grands succès, c'était dangereux !). Mais j'ai été plus que rassuré et satisfait par ce retour. On retrouve le grand Paul Verhoeven qui sait s'effacer en donnant toute son expérience et son savoir-faire dans l'art de raconter une histoire pour mettre justement l'histoire et rien qu'elle au premier plan. Enfin non, pas tout à fait "rien que l'histoire" car il n'y a pas à en douter, celle qui vampirise l'écran c'est aussi Isabelle Huppert, qui impose son jeu et sa classe dans un rôle a priori pas vraiment évident à interpréter tant il donne lieu à l’ambiguïté et l'ambivalence des sentiments. L'autre grand gagnant dans l'histoire, c'est Laurent Lafitte qui sort de sa zone de confort habituelle des films d'auteurs et comédies françaises à succès pour aller dans un registre tout nouveau pour lui, où il s'avère exceller !! Bref, on a là un drôle d'objet cinématographique à la croisée des chemins, entre le talent pur des comédiens français et la science de la narration d'un grand metteur en scène habitué aux blockbusters internationaux qui vient là où lui non plus, on ne l'attendait pas du tout. Et le tout est d'une cohérence, d'une qualité et d'une efficacité rares et impressionnantes ! J'ai aimé retrouver cette ambiance décalée que peu de réalisateurs savent imposer comme Verhoeven, j'ai adoré voir un film français s'aventurer dans des secteurs du cinéma où on n'a pas l'habitude de le rencontrer, j'ai apprécié que le film reste de bout en bout fidèle à sa nature hybride et difficilement cernable, cette rigueur toute verhoevienne quand il s'agit de s'atteler à un style précis et ne pas en dévier d'un pouce tout du long. Vraiment une excellente surprise, un excellent film qui je l'espère signera durablement le retour du hollandais dans les salles de cinéma !!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 81 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
"Juste vivre", Luc Marsal
"Juste vivre", Luc Marsal

Je suis de celleux qui achètent de façon pulsionnelle des livres qui m’appellent. A peine reçus,...

Aline Gendre
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur