Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Deadpool

Deadpool

Publié le 19 déc. 2022 Mis à jour le 19 déc. 2022 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 360 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Deadpool

Titre original : Deadpool

 

Année : 2016

 

Réalisateur : Tim Miller

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Ryan Reynolds, Morena Baccarin, Ed Skrein, T.J. Miller, Gina Carano, Stefan Kapicic, Brianna Hildebrand, Stan Lee, Rob Liefield

 

Résumé : Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. À l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire. Après avoir subi une expérimentation hors norme qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Alors Deadpool je ne suis pas allé le voir au ciné. C'était prévu mais finalement ça ne s'est pas fait, preuve que ça ne me tenait pas plus à cœur que cela. L'explication est à chercher dans le personnage et dans le comics, qui sauf à de rares occasions (entre autres quand Joe Kelly le scénarisait, ce qui remonte à plus d’une vingtaine d'années quand même !!) ne m'a jamais vraiment foncièrement plu. Ce n'est pas l'outrance qui me dérange, ni le côté loufoque et décalé, mais plutôt l'autoréférence, le fait que Deadpool est conscient d'être un personnage de comics et interpelle régulièrement le lecteur pour le lui rappeler. Narrativement ça me casse toute implication dans l'histoire, j'en sors à chaque fois quasi instantanément. L'histoire peut prendre n'importe quelle direction rien n'est étonnant puisqu'on reste toujours dans le registre où le personnage s'arrête pour faire un clin d’œil direct au lecteur et lui dire que tout ça n'est qu'un comic book. Quel intérêt à ce moment-là de raconter une histoire ? Ben justement aucun... il n'y a que Joe Kelly qui aura réussi à mes yeux l'exploit d'en faire un personnage différent certes, mais auquel on réussisse quand même à s'attacher, un blagueur mais pas un bouffon, un personnage très décalé mais avec de la profondeur malgré tout, et surtout qui aura réussi à mêler drame, événements graves et loufoquerie. Le personnage secondaire de Al était d'ailleurs la vraie valeur ajoutée de Deadpool à ce moment-là. Et donc le film dans tout cela ? eh bien on navigue entre deux eaux mais j'ai été moins gêné par le Deadpool de cinéma que par celui de papier sur le plan purement créatif et narratif. Il m'a fait rire et voilà tout. Je lui ai même trouvé plus de qualités que son homologue de papier. Non pas que j'en boufferais à tous les déjeuners non plus, mais à petites doses c'est tout à fait sympa. Donc pas déçu de l'avoir raté en salle, pas mécontent de l'avoir vu car il sort des sentiers battus des films de super-héros actuels (attention cependant à ne pas en faire une nouvelle mode pour autant !!) et qu'il est plutôt réussi dans son genre superficiellement novateur. Sympa, pas de quoi se relever la nuit non plus, mais définitivement sympa.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 266 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Eve
Eve

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Dans sa gen&...

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur