Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Brèves de comptoir

Brèves de comptoir

Publié le 20 févr. 2023 Mis à jour le 20 févr. 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 63 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Brèves de comptoir

Titre original : Brèves de comptoir

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Jean-Michel Ribes

 

Pays : France

 

Casting : Chantal Neuwirth, Didier Bénureau, Christian Pereira, André Dussollier, Yolande Moreau, Bruno Solo, François Morel, Grégory Gadebois, Laurent Gamelon, Annie Grégorio, Dominique Pinon, Samir Guesmi, Michel Fau, Olivier Saladin, Régis Laspalès, Philippe Chevalier, Ged Marlon, Valérie Mairesse, Daniel Russo

 

Résumé : Une journée de la vie du Café L’Hirondelle. Les clients entrent, boivent, parlent, sortent, re-rentrent, re-boivent et reparlent de plus belle. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Les brèves de comptoir de Jean-Marie Gourio sont devenues au cours des années une institution de la littérature contemporaine française. L'idée d'en faire un film n'était pas si évidente que ça selon moi, et pour dire la vérité ce n'est pas réellement un film qu'on a ici, c'est une suite de bonnes phrases, de réflexions tour à tour affligeantes ou hilarantes, sans réel lien entre elles si ce n'est un thème général qui varie doucement réplique après réplique pour passer de l'un à l'autre. Les comédiens n'ont pas grand-chose à faire puisque tout est avant tout dans le texte, mais il faut reconnaître tout de même qu'il ne suffit d'avoir une bonne blague à raconter pour faire un tabac, il faut aussi un certain talent de narrateur pour cela. Et les comédiens retenus ici s'en sont donné à cœur joie pour trouver le ton le plus juste, celui qui donnera toute sa saveur à la salve qu'ils envoient à tour de rôle accoudés au bar. D'ailleurs certains passages sont vraiment de pures perles de dialogues, tant c'est drôle ou inattendu. Forcément sur son ensemble le film ne peut être qu'inégal, tout n'est pas à se tordre, tout n'est pas du même tonneau si je peux faire ce jeu de mots. Mais l'ensemble est quand même de bonne qualité, les brèves retenues ayant été filtrées et triées pour n'en garder a priori que les meilleures. Bref si d'un point de vue cinématographique ce film n'a strictement aucun intérêt, c'est un vrai moment de bonheur que de se gaver de toutes ces brèves compilées comme dans un best-of géant. Et c'est intéressant de les entendre "en situation", ça change de leur forme plus littéraire que Gourio leur donne d'habitude.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 63 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
COME IN ! 
COME IN ! 

  Light each day enters, and political stage is coming to be clearer : no Deep State, a fantasy

Cecile Voisset
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur