Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker

Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker

Publié le 8 déc. 2023 Mis à jour le 8 déc. 2023 Culture
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 70 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Star Wars épisode IX : L'Ascension de Skywalker

Titre original : Star Wars : Episode IX – The Rise of Skywalker

 

Année : 2019

 

Réalisateur : J.J. Abrams

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Daisy Ridley, Adam Driver, John Boyega, Oscar Isaac, Ian McDiarmid, Kelly Marie Tran, Billy Dee Williams, Joonas Suotamo, Anthony Daniels, Carrie Fisher (virtuelle), Mark Hamill, Lupita Nyong’o, Richard E. Grant, Keri Russell

 

Résumé : Un an a passé depuis que Kylo Ren a tué Snoke, le Leader suprême et pris sa place. Bien que largement décimée, la Résistance est prête à renaître de ses cendres. Rey, Poe, Leia et leurs alliés se préparent à reprendre le combat. Mais ils vont devoir faire face à un vieil ennemi : l'empereur Palpatine. (source : Google.com)

 

Avis vite dit : Dernier volet de la toute dernière trilogie Star Wars en date, L'Ascension de Skywalker est un peu à l'image des deux films qui l'ont précédé : plutôt réussi visuellement, en recherche de nouveauté tout en recyclant les vieilles recettes, le film se veut posséder une profondeur psychologique qui est censée accroître l'impact de ce qui s'y passe, tout en essayant aussi de jouer sur l'aspect iconique de certaines scènes au passage, sans oublier de titiller la fibre nostalgique des amoureux de la première trilogie (dans l'ordre de parution à l'écran j'entends) grâce aux quelques personnages survivants (ou non !!) depuis les années 1980 (grosso-modo : Luke, Leia, Han, Chewy, les droïdes). Ça fonctionne parfois, et parfois c'est raté. Là où ça marche moyennement selon moi : les nouveaux personnages manquent de profondeur et on ressent trop fortement les ressemblances avec les anciens (Poe Dameron par exemple, c'est en gros la fougue et le charme rebelle de Han Solo avec le casque de pilote de X-Wing de Luke sur la tête, je serais bien infoutu en dehors de ça de décrire sa personnalité ou de pointer son originalité). Du coup on se sent un peu moins impliqué dans ce qui leur arrive, fut-ce grave et dramatique. Le grand méchant Kylo Ren souffre du même type de problème : forcément il n'échappe pas à la comparaison avec Dark Vador (son armure noire pousse en ce sens) en tant que tenant du côté obscur de la force et le personnage de Ben lui-même est lui aussi à mettre directement en rapport avec Anakin pour tout ce qui concerne sa lutte intérieure entre son bon et son mauvais côté. Et comme tout ça a déjà été vu, ça passionne moins, et ça touche moins aussi. Sorti de là, si on accepte des personnages un peu légers et/ou déjà vus, on a droit à du grand spectacle, des vaisseaux spatiaux en pagaille, des extra-terrestres improbables, des combats un chouïa moyens question chorégraphie au sabre laser, et une construction narrative classique pour un film Star Wars. Ah si, on a droit aussi à Lando Calrissian un peu boudiné dans son uniforme mais qui a gardé le sourire classe de sa jeunesse. Ça se laisse regarder et ça plaît beaucoup aux mômes, mais ça n'a clairement plus le même impact qu'avaient les films de la franchise dans les années 1980. Sur moi en tout cas. Pour une raison simple et tristement banale j'en ai peur : j'ai grandi.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 70 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Alain Dorval
Alain Dorval

Alain Bergé, dit Alain Dorval, né le 17 avril 1946 à Alger, &...

Gand Laetitia
1 min
Marcher sous la pluie
Marcher sous la pluie

Il pleuvait depuis la soirée, Moi, tristeâme solitaire, je marchais. Mes pas, sur le pavage muill...

Ileana Budai
1 min
Écrire
Écrire

Sur des chemins emmêlés, Entre amours et chances ratées, Des soupirs qui brûlent,

Ileana Budai
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey