Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Pig

Pig

Publié le 13 mai 2024 Mis à jour le 13 mai 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 33 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Pig

Titre original : Pig

 

Année : 2021

 

Réalisateur : Michael Sarnoski

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Nicolas Cage, Alex Wolff, Adam Arkin, October Moore, Dalene Young, Gretchen Corbett

 

Résumé : Un chercheur de truffes vit en ermite dans la nature sauvage de l’Oregon, quand l’enlèvement de sa truie truffière le pousse à retourner vers la civilisation à Portland où il devra faire face aux démons de son passé. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Nicolas Cage a ceci d'irrésistible qu'il possède une capacité inouïe à cabotiner dans tout un tas de films complètement barrés, complètement cintrés, et régulièrement construits expressément autour de sa personnalité hors-normes. De ce type de projets sortent souvent des œuvres étonnantes, parfois proches du navet transgénique de compétition, parfois de qualité ovniesque. Mais toujours des films déroutants. Des concepts déglingués. Ici, Nicolas Cage incarne Rob, un vieil ermite qui vit reclus dans son abri en pleine forêt avec pour seul compagnon son cochon. Mais pas n'importe quel cochon : un cochon truffier au talent prospectif extraordinaire, qui lui permet de vivre des truffes qu'il revend à un jeune cake, mi-magouilleur mi-grossiste en fruits et légumes. Jusqu'à ce qu'une nuit des inconnus s'introduisent chez lui et enlèvent son cochon. Rob n'aura dès lors de cesse de récupérer son bestiau. Plongez tout ça dans un contexte de grands chefs étoilés (car Rob n'est pas qu'un ermite vagabond...) et vous obtenez ce Pig très particulier et complètement baroque. Évidemment, mettez n'importe qui d'autre que Nicolas Cage avec un look à la ZZ Top et en fringues de clodos dans le rôle et ça ne fera pas le même effet, car Cage a ce super-pouvoir de rehausser n'importe quel concept foutraque en collant simplement son image de demi-dieu du nanar dessus. Et donc au final, on a un objet filmique détonnant, inattendu, un peu excentrique mais pas déplaisant du tout, que vous n'aurez jamais vu ailleurs et qui se laisse regarder sans déplaisir de bout en bout. Du pur Nicolas Cage quoi.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 33 lectures
thumb 2 commentaires
1
réaction

Commentaires (2)

avatar

Luce il y a 1 mois

incroyable! j’ai une truffière moi et une association!!! mais j’ai deux chiennes! faut que je trouve cette série😂
avatar

Luce il y a 1 mois

ce film pardon!

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Aurore
Aurore

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Fusion sémanti...

Bernard Ducosson
1 min
Mon expérience 
Mon expérience 

Je suis sur le site de scribay ( son ancien nom) depuis 2018. J'avais bea...

Margot Eden
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur