Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Most Beautiful Island

Most Beautiful Island

Publié le 7 juin 2023 Mis à jour le 7 juin 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 42 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Most Beautiful Island

Titre original : Most Beautiful Island

 

Année : 2017

 

Réalisateur : Ana Asensio

 

Pays : États-Unis, Espagne

 

Casting : Ana Asensio, Natasha Romanova, David Little, Nicholas Tucci, Larry Fessendan, Caprice Benedetti, Anna Myrha, Ami Sheth

 

Résumé : Manhattan. Une migrante sans papier accepte un job aussi lucratif que mystérieux. Lorsqu’elle découvre en quoi ce dernier consiste, il est déjà trop tard pour reculer… (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Attention déroutant ! Je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre en regardant ce film. On comprend rapidement qu'on est à Manhattan, et que ce n'est pas facile d'y survivre quand on est une immigrée. Même à la peau claire, même si on est jolie, même si on parle plutôt bien anglais. Alors on prend les petits boulots qui se présentent, on ravale sa fierté, en deux mots  : on galère. Mais le rêve américain est à ce prix-là. Et puis arrive le moment où une offre de boulot s'avère trop belle pour être vraie. Mais l'appât du gain est tel, la dèche l'emporte sur l'instinct et on y va quand même. En tant que spectateur on croit voir venir le truc de loin, mais on reste quand même, par pur voyeurisme (ce qui semble finalement passablement logique devant un film). Et puis la tension monte d'un coup. On ne comprend pas trop ce qui se passe. On a des doutes, on a bien une hypothèse, mais on n'est pas sûr. Mais ce qu'on sait c'est que c'est louche. Et que ça fout les jetons. Et puis finalement on voit et on comprend. Et on est pris au dépourvu parce qu'on s'attendait à tout, mais que c'est encore différent, et bien pire que ce qu'on s'imaginait. Et ça se finit comme ça. Avec en tête la mention "tiré de faits réels" qui vous hante et qui fait qu'on a du mal à sortir de ce qu'on vient de voir, de vivre. Je le redis donc : attention déroutant !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 42 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
A KNOT
A KNOT

(to Karen) The photo (untitle) is from Haaretz Weekend Brief (April 13th), it shows spring army manoeuvres....

Cecile Voisset
3 min
"Zombie Lies"
"Zombie Lies"

The photo is picked up to 'The Poetry Review' (The Poetry society, April 4th), and the title to Bill Maher (Twitter...

Cecile Voisset
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur