Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Fatman

Fatman

Publié le 29 avr. 2024 Mis à jour le 29 avr. 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 33 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Fatman

Titre original : Fatman

 

Année : 2020

 

Réalisateur : Eshom Nelms, Ian Nelms

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Mel Gibson, Walton Goggins, Marianne Jean-Baptiste, Shaun Benson, Chance Hurstfield

 

Résumé : Un Père Noël tapageur et peu orthodoxe lutte contre le déclin de son commerce. Au même moment, après avoir reçu un morceau de charbon dans sa chaussette de Noël, Billy, un adolescent de douze ans, engage un tueur à gages afin d'éliminer le Père Noël. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Mel Gibson en vieux Père Noël un peu déglingué qui aime bien s'en jeter une et faire un carton au semi-automatique sur de vieilles canettes de bière dans son jardin, ça a l'air bizarre mais je me suis dit "Tiens, pourquoi pas ?". Avec une petite crainte quand même : les histoires de Père Noël, j'ai un peu passé l'âge. Et puis j'ai vu que Walton Goggins est de la partie, dans un rôle de tueur psychopathe comme il sait si bien les incarner, je me suis dit "Ah, de plus en plus intrigant". Évidemment j'ai pas pu m'empêcher, j'ai regardé. Et c'est plutôt pas mal. Pour la manière très décalée dont est représenté le Père Noël et l'institution dont il est l'image. Pour le côté branque, un peu crado, un peu déglingos des personnages. Pour l'histoire finalement marrante d'un môme de la haute bourgeoisie, habitué à mener son petit monde à la baguette et à parvenir à ses fins par les pires saletés, qui décide de se venger du Père Noël pour le cadeau-punition qu'il a eu et de le faire buter par son homme de main chelou et hyper violent. Homme de main qui lui-même à des comptes à régler avec le vieux barbu, ça tombe bien. Alors Achtung : c'est pas du Ronsart, ça casse pas trois pattes à un canard, et ce n'est pas non plus un chef-d’œuvre de subversion, faut pas pousser. Mais c'est sympa à regarder, et de toute façon dès lors qu'il y a Mad Mel dans l'affaire, à mes yeux ça prend toujours d'office un peu de galon. Si comme moi vous aimez Gibson quoi qu'il fasse, vous lui pardonnerez sans problème cette pochade qui se révèle ma foi pas désagréable à regarder sans se prendre la tête. En espérant qu'après ce genre de petites récréations, Mel Gibson nous reviendra bientôt dans un grand rôle, un truc détonnant vraiment à sa mesure. En attendant donc, il y a Fatman.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 33 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Aurore
Aurore

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Fusion sémanti...

Bernard Ducosson
1 min
Mon expérience 
Mon expérience 

Je suis sur le site de scribay ( son ancien nom) depuis 2018. J'avais bea...

Margot Eden
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur