Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
The Visit

The Visit

Publié le 19 oct. 2022 Mis à jour le 19 oct. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 25 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

The Visit

Titre original : The Visit

 

Année : 2015

 

Réalisateur : M. Night Shyamalan

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Olivia DeJonge, Ed Oxenbould, Peter McRobbie, Deanna Dunagan, Kathryn Hahn

 

Résumé : Un frère et une sœur partent en vacances dans la maison de leurs grands-parents en Pennsylvanie. Ils y découvrent les activités plus que suspectes du vieux couple... (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Retour sur le devant de la scène (mais par la petite porte tout de même) de celui qui a été un véritable phénomène à ses débuts : M. Night Shyamalan. Déjà la série Wayward Pines avait un peu redoré son blason terni par quelques blockbusters insipides, là c'est un film digne d'une toute petite production (il a coûté dans les 5 Millions je crois) qui sert au réalisateur de marche-pied vers un retour tout en discrétion dans le genre de film qui l'a fait connaître. Tourné façon found footage, le film a un format particulier dont Shyamalan sait se servir mais qui a aussi ses propres limites (et elles sont atteintes ici). Ce qui donne un résultat qui tantôt paraît malin tantôt agace un peu. C'est aussi, cela semble évident, une façon pour le réalisateur controversé de s'amuser avec un genre très usité ces dernières années, en en détournant certaines règles et en poussant la logique du système à son extrême. Mais on ne peut pas nier au film d'avoir de bons moments, très malins, très maîtrisés, et très efficaces. Shyamalan se permet même un petit twist durant le film que je n'avais pas vu venir et que j'ai donc trouvé plutôt réussi (certainement aussi est-ce un clin d’œil à ce qui a fait sa marque de fabrique à ses débuts). Petit bémol cependant, le film joue sur deux plans simultanément : l'humour et la peur. Deux concepts qui ont tendance en théorie à plutôt s'annuler que se cumuler vis-à-vis du spectateur. Pourtant Shyamalan tire son épingle du jeu et réussit sur les deux tableaux mais par petites touches, sans éviter cependant certains passages un peu flous où on hésite entre les deux effets... Les comédiens sont pour moi de parfaits inconnus, ce qui rend le film plus authentique et colle bien au genre. Dans l'ensemble ça reste un film assez anecdotique, mais ça fait plaisir de voir que Shyamalan sait encore réciter un peu ses gammes sans se prendre systématiquement les pieds dans le tapis comme ça lui est trop souvent arrivé auparavant.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 25 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Emlékezz rám
Emlékezz rám

Emlékezz rám; Kiáltottam magamban, Szorítottam a szívedet a markomban. Kitaszított lette...

Déri G. Ben
1 min
Carpe Diem
Carpe Diem

Energique est sa vie Elle a le fruit qui mûrit Sa copine n'est pas en reste Elle respl...

Arthur Mede
1 min
Le tournoi meurtrier 5/5
Le tournoi meurtrier 5/5

Chapitre 5 La cour du château de Cauzac était beaucoup trop exigüe pour une joute à cheval. C’est pourqu...

Jean-Marie Gandois
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur