Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Tenet

Tenet

Publié le 21 mai 2024 Mis à jour le 21 mai 2024 Culture
time 4 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 32 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Tenet

Titre original : Tenet

 

Année : 2020

 

Réalisateur : Christopher Nolan

 

Pays : États-Unis, Royaume-Uni

 

Casting : John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Kenneth Branagh, Dimple Kapadia, Michael Caine, Aaron Taylor-Johnson, Martin Donovan, Himesh Patel, Wes Chatham

 

Résumé : Muni d’un seul mot – Tenet – et décidé à se battre pour sauver le monde, notre protagoniste sillonne l’univers crépusculaire de l’espionnage international. Sa mission le projettera dans une dimension qui dépasse le temps. Pourtant, il ne s’agit pas d’un voyage dans le temps, mais d’un renversement temporel. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Qu'est-ce que c'est compliqué ! À suivre d'une part, et de se prononcer dessus d'autre part. Christopher Nolan est un type pas comme les autres, largement au-dessus du lot parmi les scénaristes / réalisateurs actuels. Sans conteste. Il y a toujours dans ses films une large place au cérébral, à la réflexion, à l'intelligence. Ce qui ne l'empêche nullement de produire de superbes images, de jouer des effets spéciaux comme peu savent le faire, et de soigner autant le rythme, que le suspens ou encore les scènes d'action de ses films. On pourrait dire que le mec coche à peu près toutes les cases. Inception ou Interstellar m'avaient complètement scotché et malgré des concepts pas toujours évidents qui étaient à la base des intrigues, Nolan avait toujours su s'en sortir avec brio et signer des films d'anthologie. Ici encore, le concept de base est complexe. Il s'agit d'introduire dans l'histoire des objets, puis des personnages, à "l'entropie inversée", entendez par là "pour lesquels le temps s'écoule dans l'autre sens que pour nous". Déjà rien qu'à le dire c'est coton, mais à l'expliquer c'est encore plus velu. Quant à le comprendre et l'assimiler, on touche à l'impossible ou presque. Je ne dis pas qu'un esprit supérieur (au mien), qu'un Einstein en herbe, ou qu'un futur lauréat de la médaille Fields ne puisse pas s'en sortir avec ce qu'on voit à l'écran, tout piger et même pourquoi pas y prendre son pied, mais j'ai bien dû me rendre à l'évidence : cet esprit supérieur, eh bien ça n'est pas moi ! Pourtant j'avais envie. Et puis je trouvais l'idée vraiment intéressante, pour ne pas dire carrément couillue. Dès lors qu'on s'attaque au Temps (non, la majuscule n'est pas là par hasard) dans une histoire Fantastique ou de SF, moi je suis client. Friand même de tout ce qui peut s'approcher des concepts de paradoxes temporels et dérivés, de mondes quantiques, d'univers parallèles (remember récemment les séries Dark mais aussi Tales from the Loop), dès lors que la chose est bien amenée et surtout, traitée avec cohérence et intelligence, j'adhère. Donc sur le papier, Tenet avait tout pour me plaire. Pourtant en pratique, malgré toute ma bonne volonté, j'avoue que ça ne l'a pas fait. L'idée était chouette, mais sa retranscription à l'image m'a laissé sur le côté de la route. Attention : les images sont belles, les effets soignés, on sent que c'est fait par des pros. Mais il m'a manqué l'essentiel cependant : la lisibilité. La plupart du temps je ne comprenais pas ce que je voyais. Même quand je savais ce que j'étais en train de regarder et que je comprenais ce qu'on voulait me montrer, les images à l'écran me restaient inaccessibles, confuses, obtuses, insensées, je ne les comprenais tout simplement pas. Ajoutons à cela un autre manque : la motivation du héros principal. Outre le fait qu'on ne nous le présente pas une seule seconde, je ne suis pas parvenu à piger clairement ce qu'il voulait et surtout pourquoi. Donc je voyais un type agir à l'écran, mais non seulement un certain nombre de ses actes m'étaient incompréhensibles dans l'espace et le temps, mais je n'avais pas non plus accès à ses motivations profondes et donc à ce qui aurait pu servir à me raccrocher au moins à quelque chose : le moteur de ses actions. Évidemment, ça je l'ai bien capté (au moins une chose !), je comprends que le scénariste n'en dise pas trop sur le protagoniste principal, histoire de créer du suspense et surtout de préparer à ce qui sert de "révélation finale", mais il y a un minimum syndical en-deça duquel moi je décroche narrativement parlant. C'est donc avec curiosité que j'ai regardé ce film, mais surtout avec une bonne dose de frustration et d'incompréhension, et ce sont malheureusement ces deux sentiments qui l'ont emporté pour moi au final. Film trop ambitieux ou spectateur trop basique, certainement un mélange des deux, en tout cas j'avoue ne pas avoir trouvé mon compte, pour une fois, dans un film de Christopher Nolan.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 32 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Aurore
Aurore

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Fusion sémanti...

Bernard Ducosson
1 min
Mon expérience 
Mon expérience 

Je suis sur le site de scribay ( son ancien nom) depuis 2018. J'avais bea...

Margot Eden
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur