Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Equalizer 2

Equalizer 2

Publié le 21 août 2023 Mis à jour le 21 août 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 471 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Equalizer 2

Titre original : Equalizer 2

 

Année : 2018

 

Réalisateur : Antoine Fuqua

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Denzel Washington, Pedro Pascal, Ashton Sanders, Bill Pullman, Melissa Leo, Orson Bean, Sakina Jaffrey

 

Résumé : Robert McCall continue de servir la justice au nom des exploités et des opprimés. Mais jusqu’où est-il prêt à aller lorsque cela touche quelqu’un qu’il aime ? (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Le premier Equalizer m'avait laissé un bon souvenir. Entre le jeu tout en retenue de Denzel Washington et les quelques scènes de baston ultra-badass et à l'image léchée, je trouvais que le film s'en sortait bien. Forcément un second round piquerait ma curiosité. Pas au point de me ruer au cinéma pour le voir (est-il seulement sorti en salles en France d'ailleurs ?), mais assez pour regarder ça tranquillou chez moi un soir. Et c'est très exactement ce pour quoi ce film semble avoir été fait ! On est clairement un cran au-dessous de ce que proposait le premier opus, aussi bien du point de vue scénario que mise en images. Et l'effet de surprise n'est évidemment plus de la partie. Mais la recette d'origine est là et fonctionne cependant plutôt pas mal. Pour peu qu'on accroche à l'interprétation assez taiseuse de Denzel (d'aucuns la qualifieraient de paresseuse, pas moi) et qu'on accepte d'être dans un actionner qui ne cherche pas à péter plus haut que son derrière, on passe un moment agréable, à défaut d'être scotché à son siège. Il n'y a pas de moment qui surpasse les autres comme il y a pu y avoir certaines scènes mémorables dans le premier film par exemple, d'où l'impression que ça ronronne gentiment sans trop se forcer. Mais en fin de compte l'ensemble est plutôt pas mal torché, pas trop prétentieux, bien sans plus. Bref, typiquement un film à se mater en fin de soirée quand on cherche à se détendre sans non plus devoir se farder un truc complètement con. Un film moyen quoi. Parfois il faut savoir s'en contenter.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 59 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Evêques
Evêques

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Dans l'&eacu...

Bernard Ducosson
1 min
Convaincre
Convaincre

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Dialoguer po...

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur