Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
X-Men : Days of Future Past

X-Men : Days of Future Past

Publié le 13 juil. 2022 Mis à jour le 13 juil. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 22 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

X-Men : Days of Future Past

Titre original : X-Men : Days of Future Past

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Bryan Singer

 

Pays : États-Unis, Royaume-Uni

 

Casting : Hugh Jackman, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Patrick Stewart, Ian McKellen, Halle Berry, Nicholas Hoult, Anna Paquin, Ellen Page, Peter Dinklage, Shawn Ashmore, Omar Sy, Evan Peters

 

Résumé : Dans un futur proche, les mutants et les humains ont été décimés par les Sentinelles, des robots biologiques capables de copier les pouvoirs des mutants. Seuls quelques mutants, dont Kitty Pride, Iceman, Storm et Bishop, résistent encore. Wolverine devra voyager dans le temps pour changer un événement historique majeur qui changera le destin des mutants.

 

Avis vite dit : Le retour de Bryan Singer sur la franchise X-Men est un retour gagnant ! Faut dire que le concept du film était ambitieux : réunir les castings des deux "époques" de X-Men après le succès de la première trilogie et la carton de X-Men : First Class. Mais le pari est tenu et l'ensemble se tient plutôt bien, à quelques petits détails près. Malgré un casting énorme, le film est centré autour des deux stars les plus bankables du moment, à savoir Hugh Jackman et Jennifer Lawrence, Fassbender et McAvoy en seconds rôles de luxe assurent leur part de boulot eux aussi. L'arrivée de Quicksilver dans l'univers X est mitigée pour moi : un look totalement raté (comment de nos jours peut-on encore affubler quelqu'un d'une perruque aussi ostentatoire ??) mais une démonstration de ses pouvoirs de rapidité carrément jouissive ! Idem pour Blink, on sent que Singer regrette les pouvoirs de téléportation de Diablo dans le second film et se fait plaisir avec cet ersatz. Quant à Omar Sy, il évite le ridicule, grâce je pense à des lignes de dialogues quasi-inexistantes (et tant mieux). J'en attendais beaucoup de ce film, et je n'ai pas été déçu, et ça c'est suffisamment rare pour le signaler !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 22 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Done.
Done.

Trump toujours en tête de gondole au grand supermarché (le fake ét...

Cecile Voisset
6 min
Summer of Sam (1999) Spike Lee
Summer of Sam (1999) Spike Lee

L'assassin habite au Studio 54 Un tueur en série nommé David Berkowitz a sévi durant l’année...

Jean-Philippe Rathle
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur