Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force

Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force

Publié le 18 nov. 2022 Mis à jour le 18 nov. 2022
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 38 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Star Wars épisode VII : Le Réveil de la Force

Titre original : Star Wars : Episode VII – The Force Awakens

 

Année : 2015

 

Réalisateur : J.J. Abrams

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Daisy Ridley, John Boyega, Adam Driver, Harrison Ford, Oscar Isaac, Carrie Fisher, Peter Mayhew, Domhnall Gleeson, Lupita Nyong’o, Andy Serkis, Max von Sydow, Gwendoline Christie, Anthony Daniels, Mark Hamill

 

Résumé : Plus de 30 ans après la bataille d'Endor, qui a vu la chute de l'Empire galactique, la paix et la nouvelle république sont encore fragiles. Les nostalgiques de l'ancien régime, rassemblés sous la bannière du Premier Ordre, tentent de reprendre la main sur la force. À leur tête, le sinistre Kylo Ren lance des attaques pirates aux confins de la galaxie. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Gamin j'étais fan de Star Wars. Quand la première trilogie est ressortie au cinéma avec retouches numériques à gogo et ajouts par-ci par-là de scènes inutiles, la passion avait déjà été un peu atténuée. Quand la seconde trilogie est arrivée ça a été la douche froide Jar-Jar Binks. Bref, l'épisode VII tant attendu par beaucoup ne l'était pas plus que ça par moi. Je l'ai donc tranquillement laissé passer au ciné et je l'ai vu à sa sortie en dvd. Alors 2 choses : on est loin du naufrage artistique de la seconde trilogie, le ton est un peu plus adulte et le scénario reste un peu plus dans la lignée de la première trilogie. Mais on n'est pas non plus dans le renouveau fracassant ni avec des personnages qui vont créer l'enthousiasme qu'ont créé en leur temps ceux de la première trilogie. À voir donc comment l'intérêt pour la chose va pouvoir évoluer dans les prochains films, car à mon sens il est clair que l'intérêt principal de cet épisode était de retrouver avec nostalgie tout ce qui nous avait cruellement manqué dans la seconde trilogie : les personnages charismatiques de la première trilogie ! Maintenant que c'est fait, le passage de témoin vers la nouvelle génération risque d'être un peu plus casse-gueule que prévu à mon avis. Heureusement que les scénaristes se sont réservés le personnage de Luke pour le prochain épisode, ce qui permettra encore de jouer sur un lien fort avec la première trilogie, mais cela sera-t-il suffisant ? En attendant à propos de l'épisode VII je retiens que l'ambiance et l'histoire générale rappellent furieusement l'épisode IV, que certains plans et quelques scènes sont visuellement très réussis, on sent également qu'il y a une sorte de respect de l’œuvre originale qui transpire de l'image (sentiment absent de la seconde trilogie) mais j'ai trouvé que cela manquait un poil de souffle et de surprise (la "fameuse" scène de Han Solo et son fils à la fin a réussi à surprendre quelqu'un ? sérieusement ?). Mais au moins la philosophie générale a été respectée, c'est déjà ça. Cela donne un produit estampillé Star Wars de facture honnête, au cours duquel on ne s'ennuie pas mais qui n'apporte pas encore le vent de renouveau tant attendu. Le prochain sera certainement décisif sur ce plan...

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 38 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Emlékezz rám
Emlékezz rám

Emlékezz rám; Kiáltottam magamban, Szorítottam a szívedet a markomban. Kitaszított lette...

Déri G. Ben
1 min
Carpe Diem
Carpe Diem

Energique est sa vie Elle a le fruit qui mûrit Sa copine n'est pas en reste Elle respl...

Arthur Mede
1 min
Le tournoi meurtrier 5/5
Le tournoi meurtrier 5/5

Chapitre 5 La cour du château de Cauzac était beaucoup trop exigüe pour une joute à cheval. C’est pourqu...

Jean-Marie Gandois
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur