Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Bodybuilder

Bodybuilder

Publié le 12 sept. 2022 Mis à jour le 12 sept. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 34 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Bodybuilder

Titre original : Bodybuilder

 

Année : 2014

 

Réalisateur : Roschdy Zem

 

Pays : France

 

Casting : Yolin François Gauvin, Vincent Rottiers, Marina Foïs, Nicolas Duvauchelle, Roschdy Zem, Adel Bencherif, Dominique Reymond

 

Résumé : Antoine, 20 ans, doit pas mal d’agent à Luigi, dont la bande ne compte pas le laisser s’en tirer ainsi. En sursis pour neuf mois, Antoine ne peut pas contacter la police. Sur les conseils de sa mère, il va se mettre au vert chez son père Vincent, qu’il n’a plus vu depuis des années. Il découvre que son père est devenu bodybuilder.

 

Avis vite dit : Voilà un film bourré de choses intéressantes mais qui souffre d'un grand défaut : on ne sait pas exactement de quoi il s'agit et où le classer. Remarquez, ça n'est pas un défaut à mes yeux, mais si on cherche le succès public c'est très vite bloquant. On y traite de liens familiaux et en particulier des rapports père-fils, de petite délinquance donc de faits de société, d'engagement, de musculation, du rapport à l'autre et à soi-même, d'apparence, de valeurs morales. Une de ses qualités c'est que le film n'est pas manichéen, et ça fait du bien même si ça oblige à plus réfléchir et à faire soi-même la part des choses dans ce qu'on nous montre à l'écran. Ça rend les personnages moins facilement identifiables et peut-être aussi moins attachants, mais beaucoup plus humains. L'univers choisi, celui de la musculation en salle est très intéressant, bien plus qu'on ne le pense à première vue. Ça va bien au-delà des gros bourrins qui poussent de la fonte toute la journée et ça amène à pas mal de réflexion sur notre rapport à notre corps et à travers lui, aux autres. L'intrigue n'est pas des plus palpitantes il faut bien le dire, les comédiens sont assez rugueux et bruts de décoffrage c'est vrai, mais le tout respire la sincérité, la simplicité et la véracité. J'ai vraiment aimé même si j'aurais du mal à le conseiller à tout va, le film de Roschdy Zem tisse avec chaque spectateur un lien très spécial et personnel auquel chacun ne sera peut-être pas sensible. Et puis juste un mot sur le bodybuilder du titre : François Yolin Gauvin, 58 balais, qui dégage vraiment quelque chose d'unique. Et dire qu'au départ son rôle devait être tenu par Antoine de Caunes, étonnifiant non ??!!!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 34 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Emlékezz rám
Emlékezz rám

Emlékezz rám; Kiáltottam magamban, Szorítottam a szívedet a markomban. Kitaszított lette...

Déri G. Ben
1 min
Carpe Diem
Carpe Diem

Energique est sa vie Elle a le fruit qui mûrit Sa copine n'est pas en reste Elle respl...

Arthur Mede
1 min
Le tournoi meurtrier 5/5
Le tournoi meurtrier 5/5

Chapitre 5 La cour du château de Cauzac était beaucoup trop exigüe pour une joute à cheval. C’est pourqu...

Jean-Marie Gandois
6 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur