Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Mon Ket

Mon Ket

Publié le 5 juin 2023 Mis à jour le 5 juin 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 87 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Mon Ket

Titre original : Mon Ket

 

Année : 2018

 

Réalisateur : François Damiens

 

Pays : Belgique, France

 

Casting : François Damiens, Matteo Salamone, Tatiana Rojo, Christian Brahy, Nancy Sluse

 

Résumé : Dany Versavel a un souci avec son fils : à 15 ans, Sullivan ne veut plus d’un père qui fait le king derrière les barreaux. Pour Dany, son « ket », c’est sa vie, hors de question de le laisser filer. Il décide donc de s’évader de prison prématurément ! Entre cavales, magouilles et petits bonheurs, il a tant de choses à lui enseigner. Un apprentissage à son image. Au pied de biche, sans pudeur ni retenue. Mais là où l’on pouvait craindre le pire, se cache peut-être le meilleur… (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Sacré pari de la part de François Damiens ! Faire un film à base de caméras cachées, avec tout un tas de protagonistes qui devront ensuite accepter de faire partie du film et d'apparaître à l'écran, tout en gardant une structure narrative cohérente et précise. Avec cette difficulté supplémentaire : aujourd'hui François Damiens est beaucoup plus connu que du temps de ses caméras cachées qui ont fait son succès, c'est d'autant plus difficile de trouver un nouveau personnage auquel les gens vont croire... Bref, il a dû naviguer sans cesse entre scénario écrit et improvisations générées par les caméras cachées, chapeau ! Et comme il n'y a pas moyen de "refaire" une scène ratée, il a tourné plusieurs versions avec plusieurs quidams, pour garder les meilleures prises ensuite. Que ce soit à la banque, chez le chirurgien plastique, à l'hôpital, en prison ou lors d'un incroyable déjeuner avec ses futurs beaux-parents (qui pensent vraiment qu'ils ont à faire à leur futur gendre donc !!), François Damiens nous propose un véritable festival d'outrances et de scènes à la fois très drôles et dérangeantes. Il va très loin, bien plus loin qu'on ne pourrait le croire possible et plus c'est gros plus ça passe ! Les gens qu'il a en face de lui sont de ce point de vue géniaux d'authenticité, et pour cause ! Tourné quasi-intégralement en Belgique (sauf la fin) ça permet une bonne fois pour toute d'affirmer avec certitude que vraiment, les belges sont des gens gentils !! À voir pour le concept casse-gueule qui pourtant tient la route au final, et pour les performances et le culot sans limite de François Damiens.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 87 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Panodyssey
Panodyssey

Panodyssey brille, Plateforme d'art et d'échange, Lieu de découvertes.  

Mondine De Saint Laurent
1 min
Braille
Braille

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie.

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur