Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Grand Froid

Grand Froid

Publié le 6 mars 2023 Mis à jour le 6 mars 2023 Culture
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 358 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Grand Froid

Titre original : Grand Froid

 

Année : 2017

 

Réalisateur : Gérard Pautonnier

 

Pays : France, Belgique, Pologne

 

Casting : Jean-Pierre Bacri, Arthur Dupont, Olivier Gourmet, Féodor Atkine, Marie Berto,, Philippe Duquesne, Sam Karmann

 

Résumé : Une petite ville perdue au milieu de nulle part, en plein cœur de l’hiver. Un commerce de pompes funèbres agonise lentement, au grand désespoir d’Edmond Zweck, son propriétaire. L’entreprise ne compte plus que deux employés : Georges, le bras droit de Zweck, et Eddy, un jeune homme serviable, mais encore novice dans le métier. Un beau matin, pourtant, un mort, enfin, pour de bon. Et l’espoir renaît. Eddy et Georges sont chargés de mener ce défunt jusqu’à sa dernière demeure. Mais à la recherche du cimetière qui s’avère introuvable, le convoi funéraire s’égare et le corbillard perd la famille qui suivait. Le voyage tourne au désastre. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Grand Froid est un film qui porte vraiment très bien son nom. L'histoire prend place en plein hiver, au sein d'une petite compagnie provinciale de pompes funèbres. Les affaires vont mal : depuis un bon moment déjà personne n'est mort. Alors forcément quand une famille endeuillée se présente on se jette sur l'occasion, même si l'enterrement a lieu loin et qu'il va falloir faire des kilomètres en corbillard. Évidemment, ça ne va pas du tout se passer comme prévu... Si le film porte bien son nom c'est aussi et surtout pour son humour très "à froid". Noir, limite dépressif, d'un certain cynisme aussi, autant dire que Jean-Pierre Bacri y est parfaitement à son aise. On touche aussi par moment à l'absurde, au surréalisme, presque à la façon des frères Coen mais en version purement frenchy. C'est assez déroutant il faut bien le dire, car on ne sait jamais avec certitude où se positionne le film. Faut-il rire ? Faut-il s'inquiéter ? Certaines choses arrivent et sont assez inattendues. On a envie d'en sourire mais jamais bien longtemps, car il y a toujours à l'arrière-plan quelque chose qui cloche, quelque chose de perturbant, d'inquiétant. De glaçant. On ne sait jamais, jusqu'au bout d'ailleurs, à quoi on a à faire exactement avec ce film, mais l'ensemble donne envie de savoir, de connaître la suite, même si on en ressort comme on y est entré : étonné. Ovniesque mais pas désagréable du tout.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 84 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Eve
Eve

Un mot d'un dictionnaire, ma définition, vôtre sourire, ma joie. Dans sa gen&...

Bernard Ducosson
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur