Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Carbone

Carbone

Publié le 3 mars 2023 Mis à jour le 3 mars 2023 Culture Culture
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 90 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Carbone

Titre original : Carbone

 

Année : 2017

 

Réalisateur : Olivier Marchal

 

Pays : France

 

Casting : Benoît Magimel, Michaël Youn, Gringe, Idir Chender, Laura Smet, Dani, Patrick Catalifo, Gérard Depardieu, Catherine Arditi

 

Résumé : Menacé de perdre son entreprise et lâché par les siens, Antoine Roca, un homme ordinaire, met au point une arnaque qui deviendra le casse du siècle. Rattrapé par le grand banditisme, il lui faudra faire face aux trahisons, meurtres et règlements de comptes. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Quand il s'agit de polar à la française, je crois qu'il y a un nom qui ressort et qui fait consensus, c'est Olivier Marchal. Il revient avec Carbone, mais cette fois ce n'est pas avec une histoire de flics plus ou moins ripoux ni de grands gangsters parrains de la mafia locale. Carbone met en scène des petits truands, loin d'être des pointures, mais qui vont flairer la bonne arnaque, celle qui va leur rapporter très gros et très vite. Au point de créer des tensions et faire des jaloux chez les "vrais" gros bonnets. Cette arnaque se construit autour de fonds de financements européens plus opaques qu'un soir de brouillard en plein Londres avec la marchandisation de la taxe carbone, les fameux "droits à polluer" qui deviennent plus rentables qu'une usine de confection tenue par des enfants chinois pour Nike. Rapidement les millions vont couler à flot, et les emmerdes qui vont avec aussi... Au milieu de tout ça, c'est Benoît Magimel qui tient le rôle principal, et bien que je ne sois pas un grand admirateur du bonhomme faut avouer qu'il porte le film entier sur ses épaules, et de bien belle manière. Les seconds rôles sont plutôt réussis également, on retiendra notre Gérard Depardieu national, oups non, soviétique, dans un rôle qu'il tient parfaitement : l'ordure intégrale qu'on a juste envie de détester. Et l'apparition toute en légèreté d'une Laura Smet très en beauté. Quand on sait que le scénario a été inspiré d'une véritable arnaque à l'échelle européenne concernant les taxes carbone, on se rend compte à quel point notre société est pourrie dans l'âme. Et on a du coup presque de l'indulgence, si ce n'est de la sympathie, pour quelques petits malins sans envergure mais qui ont su profiter des failles d'un système qui est lui-même déjà corrompu en profondeur. Ce film, comme la plupart de ceux de la même veine que nous propose Olivier Marchal est plutôt sombre, sans morale et assez pessimiste, mais en fin de compte le plus triste, et le plus glaçant c'est de réaliser qu'il est surtout à l'image de notre société moderne basée sur la finance (et les magouilles qui l'accompagnent inévitablement). À voir.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 90 lectures
thumb 2 commentaires
1
réaction

Commentaires (2)

avatar

Hervé Fuchs il y a 11 mois

Un très bon film, je suis fan d'Olivier Marchal et de Magimel. Une petite mention spéciale également pour Mikael Youn dont on n'a pas l'habitude de voir dans ce genre de rôle.
avatar

Stéphane Hoegel il y a 11 mois

Absolument d'accord avec la remarque sur Michaël Youn, dont je n'ai jamais été très client pourtant : il est très bon dans son rôle !

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Prologue
Prologue

🐕 Récit d'une adoption animalière 🐾   La vie, ce long fleuve pas vraiment tranqu...

Charlène Diaz
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur