Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dallas (2012) - Saison 1

Dallas (2012) - Saison 1

Publié le 3 mai 2022 Mis à jour le 3 mai 2022
time 1 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 58 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dallas (2012) - Saison 1

Titre d’origine : Dallas (2012)

 

Créateur / Showrunner : Michael M. Robin

 

Année : 2012

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Larry Hagman, Linda Gray, Patrick Duffy, Ken Kercheval, Jesse Metcalfe, Josh Henderson, Jordana Brewster, Julie Gonzalo, Brenda Strong

 

Résumé : Au ranch de Southfork, 20 ans plus tard, les Ewing se déchirent toujours sur fond de trahisons, secrets et autres drames. John Ross et Christopher, les fils respectifs de J.R. et Bobby, reprennent les affaires familiales, poursuivant par la même occasion les querelles de leurs pères... (source : Wikipedia)

 

Avis vite dit : Eh oui comment passer à côté de ça pour moi qui fut marqué dans ma plus tendre enfance par la famille Ewing des années 80 ?! Le retour de JR, de Sue Ellen, de Bobby ! Et même ce bon vieux Ray (qui a morflé), Lucy (qui a morflé grave) et cette vieille fouine de Cliff Barnes ! Ils ont même gardé le générique dis donc ! Bon à côté des grabataires il y a quelques jeunots bellâtres qui jouent du pectoral et de la mâchoire carrée et qui font un peu mièvre quand on se souvient de la version précédente de la série. L'histoire est pas bien terrible, peu de personnages s'en sortent honorablement si ce n'est ce vieux bouc de JR qui sort quelques répliques sympatoches tout en brinquebalant sa vieille carcasse tremblotante. Bobby est assez pitoyable (en même temps Patrick Duffy n'a jamais su jouer correctement hein), Sue Ellen a forcé sur la chirurgie autant que sur le whisky. Et puis des deux donzelles qui viennent apporter un peu de chair fraîche et d'enjeux sentimentalo-sexuels aux blaireaux qui se les disputent, j'ai un peu carrément craqué sur Rebecca (Julie Gonzalo), c'est déjà ça. Voilà, séquence nostalgie...

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 58 lectures
thumb 1 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (1)

avatar

Luce 6 mois

Dallas...et Cote Ouest... Sublime...Sue Hellen la nuisette et les chaussons pompons... la coupe à la main dans les escaliers! Ma grand mère qui pleure Bobby ... Souvenirs souvenirs ;-)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Une inconnue si familière 4/6
Une inconnue si familière 4/6

4. Confrontation L’homme entra en bousculant presque Frémont. - Où est cette petite intrigante ? Que...

Chantal Perrin Verdier
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur