Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
American Crime - Saison 1

American Crime - Saison 1

Publié le 7 oct. 2022 Mis à jour le 7 oct. 2022
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 13 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

American Crime - Saison 1

Titre d’origine : American Crime

 

Créateur / Showrunner : John Ridley

 

Année : 2015

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Felicity Huffman, Timothy Hutton, W. Earl Brown, Richard Cabral, Caitlin Gerard, Benito Martinez, Penelope Ann Miller, Elvis Nolasco, Johnny Ortiz, Regina King, Lili Taylor

 

Résumé : La première saison démarre sur le meurtre de Matt Skokie, un vétéran, et le viol de sa femme qui est laissée pour morte dans la petite ville de Modest en Californie. Les autorités contactent Russ Skokie, le père de la victime afin d'identifier le corps de ce dernier. Il est rapidement rejoint par Barb, son ex-femme qu'il n'a pas vue depuis des années et avec qui il entretient une relation particulièrement chaotique. Alors que le coupable pourrait se révéler être d'origine hispanique, peut-être noir, des tensions sociales et raciales s'instaurent en ville et des conflits intimes viennent obscurcir davantage le tableau de ce crime pourtant si commun. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Débutant comme une enquête sur l'agression  et le meurtre d'un couple, la série dévie bien vite vers autre chose de plus viscéral, et axé sur un fond de critique sociale qui appuie fortement sur toutes les tensions qui existent dans la société américaine contemporaine. Racisme, intolérance, religion, violence, drogue : l'Amérique est dépeinte sous un jour pas très flatteur qu'on n'a pas l'habitude de lui voir. Les personnages sont à l'avenant car pas un seul d'entre eux ne suscite la sympathie, ni ne donne l'envie de s'identifier. Aucun n'est foncièrement mauvais, mais tous ont un côté réellement haïssable. Du coup, le spectateur se tient à distance de ce et ceux qu'il voit, et par conséquent de la série elle-même. Son thème, son ton et son approche de la civilisation américaine sont franchement intéressants sur un plan analytique et intellectuel, mais sur le plan émotionnel la série manque son coup car elle garde toujours le spectateur détaché de ses protagonistes. Pourtant si on y réfléchit bien, c'est certainement aussi par ce traitement un peu brut de personnages très communs que la série parvient à capter cet aura de réalisme cinglant. Le problème est que la réalité décrite a plutôt tendance à faire fuir... Bref, une série intéressante mais froide, au scénario assez linéaire, pas passionnant bien que maîtrisé, avec des personnages qu'on n'arrive pas à aimer (même quand par moment on en aurait envie) mais interprétés avec énormément de conviction par un groupe de comédiens très talentueux. Et un ensemble qui dépeint un portrait très pessimiste de notre société occidentale.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 13 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Labyrinthe
Labyrinthe

Perdu dans l'oubli Elle erre sans un bruit Cherchant son chemin Dans un labyrinthe lointain

Arthur Mede
1 min
Ki hízik a fegyvereken?
Ki hízik a fegyvereken?

      (Egy – a miénktől talán nem is oly sokban eltérő – párhuza...

Tia-Sziara Álmos Bogát
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur