Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
The Undoing - Mini-série

The Undoing - Mini-série

Publié le 14 févr. 2024 Mis à jour le 14 févr. 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 22 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

The Undoing - Mini-série

Titre d’origine : The Undoing

 

Créateur / Showrunner : David E. Kelley

 

Année : 2020

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Nicole Kidman, Hugh Grant, Donald Sutherland, Noah Jupe, Édgar Ramírez, Lily Rabe, Jalel Moloney, Matilda De Angelis

 

Résumé : Thérapeute à succès sur le point de publier son premier livre, Grace Fraser a un mari aimant et un fils qui fréquente une école privée de prestige. Mais soudain, avec une mort violente, un mari qui disparaît et de terribles révélations concernant celui qu'elle pensait connaître, sa vie bascule... (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Alors d'abord on a la confrontation de deux stars hollywoodiennes en têtes d'affiche : Nicole Kidman et Hugh Grant. Intéressant de voir ce que ces deux sex-symbols sont devenus avec le temps (Nicole avait 53 ans et Hugh 60 lors du tournage)... si Hugh Grant a pris un bon coup de vieux il garde ce charme so british qu'il a toujours eu, Nicole Kidman en ce qui la concerne, c'est plus ambigu... Absolument sublime, une silhouette à se damner, mais dans certains plans, sous certains angles de caméra, elle s'avère effrayante de dureté et d'inexpressivité tant son visage paraît parfois figé, comme pris dans le marbre. Du coup, je trouve que son jeu en pâtit, inévitablement. Pour ce qui est du scénario : l'histoire est plutôt bien foutue, pas originale (le coupable désigné est-il innocent ou non ?) mais combinée avec assez d'astuce pour nous balader un peu. La découverte de cette série c'est incontestablement l'italienne Matilda de Angelis (qui joue la victime du meurtre), sculpturale, iconique, naturelle, intrigante. Pour le côté suspense et retournements de situations j'ai plutôt apprécié, ça se regarde avec intérêt et le dénouement en une saison est très appréciable. Pas mal du tout pour un one-shot sur un ton classieux.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 22 lectures
thumb 1 commentaire
1
réaction

Commentaire (1)

avatar

Luce il y a 4 mois

y’a pas de fin… je suis restée frustrée car c’était bien!

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Literature and Abuse
Literature and Abuse

Translated by Owen Good   Typical reactions: 1) that happens everywhere, 2) that’s...

Kornélia Deres
5 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur