Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Easy - saison 2

Easy - saison 2

Publié le 16 janv. 2024 Mis à jour le 16 janv. 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 21 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Easy - saison 2

Titre d’origine : Easy

 

Créateur / Showrunner : Joe Swanberg

 

Année : 2017

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Jane Adams, Aya Cash, Michael Chernus, Kiersey Clemons, Dave Franco, Marc Maron, Elizabeth Reaser, Zazie Beetz, Jake Johnson, Aubrey Plaza, Gugu Mbatha-Raw

 

Résumé : La série anthologique continue son exploration de la vie moderne dans la métropole de Chicago. Des couples, des célibataires, jeunes ou plus mûrs, l’amour, le sexe, le boulot, les enfants, la vie...

 

Avis vite dit : Cette seconde saison continue sur les mêmes rails que la première, avec des épisodes indépendants les uns des autres où tout au plus on retrouvera au premier plan un personnage secondaire d'un épisode précédent, sans plus de rapport finalement qu'une convergence des temps et du lieu (en l'occurrence Chicago de nos jours). Il y a de ce fait des épisodes beaucoup plus intéressants que d'autres, soit par le thème abordé soit par les protagonistes et l'intérêt qu'on leur accorde (pour ma part par exemple, j'ai beaucoup aimé les épisodes consacrés au dessinateur de BD, au couple de quadras qui tentent de pimenter leur vie sexuelle, la gamine qui découvre le monde de l'humanitaire en voulant se dresser contre l'hypocrisie des religions, ou encore à l'escort girl féministe). Évidemment cela implique que d'autres épisodes paraissent plus anecdotiques, voire inintéressants (je ne donne pas d'exemple sur ce coup, à chacun de juger). Mais pour rester sur une note générale, je dirais que ce qui m'a marqué durant cette saison, plus encore que sur la précédente, c'est le côté très "la vie et les aventures des bobos de Chicago". Même si tous les personnages ne répondent pas forcément au sens strict à cette définition, les thèmes abordés, les réflexions générales et les échelles de valeurs sont très connotés "bobos" selon moi. Quand je dis cela, ce n'est pas à prendre comme une critique uniquement négative, les sujets sont selon les cas très intéressants, la question n'est pas là. C'est plutôt le ton général qui ressort de cette série qui prend cet aspect à mes yeux. Je suis assez curieux de voir la troisième et dernière saison du reste, ne serait-ce que pour voir comment vont évoluer certains personnages et si sur un triptyque certaines histoires prendront une dimension jusqu'alors insoupçonnée, relativisant ou invalidant peut-être ainsi mon bémol concernant le manque d'intérêt de certains épisodes.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 21 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur