Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Sweet Tooth - Saison 1

Sweet Tooth - Saison 1

Publié le 11 avr. 2024 Mis à jour le 11 avr. 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 20 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Sweet Tooth - Saison 1

Titre d’origine : Sweet Tooth

 

Créateur / Showrunner : Jeff Lemire

 

Année : 2021

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Christian Convery, Nonso Anozie, Adeel Akhtar, Stefania LaVie Owen, Dania Ramirez, Aliza Vellani, Will Forte, Neil Sandilands

 

Résumé : Dans un futur post-apocalyptique, les humains sont décimés par un mystérieux virus et une nouvelle race d’hybrides, mi-humains mi-animaux, émerge. Dans ce contexte, un père et son fils hybride survivent paisiblement cachés pendant 10 ans, loin du chaos provoqué par l'effondrement de la société. Cependant, une série d'événements pousse l'enfant à partir à la découverte d'un monde hostile où les hybrides sont pourchassés, un univers partagé entre le chaos des campagnes où rôdent les braconniers et le despotisme des villes dans lesquelles les militaires surarmés des « derniers hommes » règnent d'une main de fer. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : D'habitude, j'essaie de lire les œuvres papier avant d'en voir les adaptations au cinéma ou en série. Cette fois j'ai dérogé à ma règle. Je ne pourrai donc pas me prononcer sur la qualité de l'adaptation ni sur sa fidélité au matériau d'origine, mais uniquement sur l'objet série TV. Je ne savais rien de l'histoire, si ce n'est qu'elle se concentrait sur un garçon muni de bois de cerf sur la tête ! Je me suis donc complètement laissé surprendre par l'histoire, le contexte, les personnages secondaires, les enjeux, le ton, l'esthétique... et l'ensemble de ce que j'ai vu m'a positivement convaincu. J'ai trouvé le héros Gus très réussi, le jeune comédien qui l'interprète est vraiment génial, il bouffe littéralement l'écran. La petite Wendy dans son genre est pas mal non plus, bien qu'on la voie beaucoup moins longtemps. Dans l'ensemble les effets spéciaux tiennent la route, même si pour les hybrides aux caractéristiques animales plus prononcées que celles de Gus ou Wendy, l'effet visuel fait un peu plus enfantin voire parfois kitsch, mais reste mignon et colle bien malgré tout au ton qui emprunte un peu à la fable ou au conte (et pourtant ce genre-ci n'est pas ma tasse de thé). Il émane de cette série une fraîcheur et un optimisme qui contraste plutôt avec le contexte du récit (on parle quand même d'un monde post- Grand Effondrement où il y a des vagues régulières de mortalité due à la maladie qui a déclenché l'Effondrement, et où la population a été fortement réduite pour ne pas dire décimée par endroits). C'est aussi une série où le monde des enfants et celui des adultes entrent en permanence en collision, offrant tour à tour une vision colorée et joyeuse, ou sombre et inquiétante selon le point de vue adopté. Sans trop savoir à quoi m'attendre j'ai donc été agréablement surpris par cette série, et j'attends déjà impatiemment d'en voir la suite.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 20 lectures
thumb 1 commentaire
1
réaction

Commentaire (1)

avatar

Snakecroqueur il y a 1 mois

le post apocalyptique et l'affrontement monde adulte et adolescents (enfant) sont toujours des sujets qui fonctionnent bien. Après il faut arriver à trouver à la fois de l'originalité et un jeu d'acteur accrocheur.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur