Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Baron Noir - Saison 1

Baron Noir - Saison 1

Publié le 23 nov. 2022 Mis à jour le 23 nov. 2022
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 1 commentaire
lecture 6 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Baron Noir - Saison 1

Titre d’origine : Baron Noir

 

Créateur / Showrunner : Eric Benzekri, Jean-Baptiste Delafon

 

Année : 2016

 

Pays : France

 

Casting : Kad Merad, Anna Mouglalis, Niels Arestrup, Astrid Whettnall, Hugo Becker, Lubna Gourion, Michel Muller, Michel Voïta, Jean-Pierre Martins

 

Résumé : L'épopée politique et judiciaire de Philippe Rickwaert, député-maire du Nord, porté par une irrépressible soif de revanche sociale. Lors de l'entre-deux tours des élections présidentielles, il voit son avenir politique s'effondrer lorsque son mentor, le candidat de gauche, le sacrifie pour sauver son élection. Déterminé à se réinventer une carrière, Philippe va utiliser élections et temps forts politiques pour s'imposer pas à pas, contre celui qui l'a trahi, mais fort d'une alliance nouvelle avec la plus proche conseillère de son ennemi. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Très attiré par les bonnes critiques de cette série politique de Canal+, je m'interrogeais pourtant sur le choix de Kad Merad (que j'adore) pour le rôle principal, j'avais un peu la crainte de ne pas le prendre assez au sérieux dans ce type de rôle, tant son image est celle du trublion et du bouffon de service. Mais le garçon m'a scotché du début à la fin. Pas un seul moment je ne l'ai imaginé en perruque une guitare à la main en Jean-Michel Apeuprès ou Manito de la Bitas. Il est hyper crédible en homme politique aux dents longues. Il tient la série à bout de bras, son personnage est très marquant et pas une seule fausse note ne vient s'insérer dans cette mécanique parfaitement huilée qu'est le scénario de cette intrigue politique. D'ailleurs l'ensemble du casting est au diapason, mais Kad Merad ressort clairement du lot. Il nous emporte avec lui dans un tourbillon de magouilles, de manigances, de manipulations façon coups à trois bandes, d'astuces, de mensonges, de plans de com. Et le pire dans tout cela c'est que le personnage est tellement bon et bien écrit qu'il ne nous fait même pas tomber dans le "tous pourris" qui pourrait pourtant si facilement se déduire de ce qu'on voit à l'écran, car on décèle malgré tout en lui de véritables convictions, de vrais enjeux politiques de fond. La lutte de pouvoir (et tous les coups bas qu'elle nécessite) n'est là finalement que pour imposer ses convictions politiques, ce qui en fait un personnage totalement inédit et atypique. L'autre bonus de cette série c'est le plaisir de reconnaître par transparence l'un ou l'autre de nos hommes politiques français. Personnellement j'ai vu ici ou là du Sarko, du Montebourg, du Mitterrand, et quelques autres encore... Très bonne série que Baron Noir, je conseille vivement à tous ceux qui ne sont pas encore totalement déprimés et désespérés par la politique actuelle !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 6 lectures
thumb 1 commentaire
1
réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (1)

avatar

Luce 2 mois

j'ai aimé toute la série... le final est raide raide raide...

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Labyrinthe
Labyrinthe

Perdu dans l'oubli Elle erre sans un bruit Cherchant son chemin Dans un labyrinthe lointain

Arthur Mede
1 min
Ki hízik a fegyvereken?
Ki hízik a fegyvereken?

      (Egy – a miénktől talán nem is oly sokban eltérő – párhuza...

Tia-Sziara Álmos Bogát
9 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur