Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
The End of the F***ing World - Saison 1

The End of the F***ing World - Saison 1

Publié le 14 avr. 2023 Mis à jour le 14 avr. 2023 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 757 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

The End of the F***ing World - Saison 1

Titre d’origine : The End of the F***ing World

 

Créateur / Showrunner : Charlie Covell

 

Année : 2017

 

Pays : Royaume-Uni

 

Casting : Alex Lawther, Jessica Barden, Gemma Whelan, Wunmi Mosaku, Steve Oram, Christine Bottomley, Navin Chowdhry, Barry Ward

 

Résumé : James, 17 ans, est persuadé d'être un psychopathe. Alyssa, 17 ans également, vient d'arriver en ville et noue très rapidement une amitié forte avec James. Très sociable et communicative, elle va embarquer James à la recherche de son père qui a quitté le domicile conjugal lorsqu'elle était jeune. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Petite série constituée de 8 épisodes au format court (une vingtaine de minutes environ chacun), cette production anglaise suit deux lycéens complètement barrés. James est persuadé qu'il est un psychopathe et compte bien passer au stade supérieur : après les animaux, il veut tuer quelque chose de plus gros... Alyssa est une ado qui ne supporte plus sa mère et son beau-père. Rebelle dans l'âme elle a l'esprit de contradiction ancré en elle. Elle va donc se rapprocher du seul type qui reste toujours seul au lycée : James. James se dit que d'avoir une petite amie pourrait être une bonne occasion d'assassiner enfin quelqu'un, puisqu'elle ne se méfiera pas. Sur un coup de tête Alyssa propose à James de fuguer, elle a dans l'idée de retrouver son père qu'elle n'a plus vu depuis ses 8 ans. James accepte, sans oublier d'emporter avec lui le couteau de chasse dont il a prévu de se servir pour devenir enfin un vrai tueur... Alors voilà, comme on peut s'en rendre compte par le résumé de départ, c'est un peu spécial. Faut accepter que pas un seul personnage (pas que les deux lycéens mais bien tous ceux qu'on voit dans la série, en dehors peut-être de la fliquette) ne soit "normal". Et quand je dis "pas normal", je veux dire en fait "cinglé" au bas mot... Mais cet étalage de héros délirants, et de comportements hors-normes ne fait finalement que mettre en lumière le désarroi des adolescents, et la perte de repères que le monde d'aujourd'hui peut amener. C'est à la fois drôle, trash quelques fois, mais aussi étonnamment émouvant par moment, et très humain en fin de compte. Un passage à l'âge adulte un peu plus mouvementé que le jean déchiré et le piercing en signe de rébellion en somme... La fin quant à elle peut paraître un peu brutale mais reste ouverte. La série peut très bien en rester là ou connaître une seconde saison, et l'interprétation finale restant à l'appréciation du spectateur, c'est à vous de voir si vous préférez les happy-ends ou pas !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 64 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur