Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Iron Fist - Saison 1

Iron Fist - Saison 1

Publié le 28 févr. 2023 Mis à jour le 28 févr. 2023 Culture
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 170 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Iron Fist - Saison 1

Titre d’origine : Marvel’s Iron Fist

 

Créateur / Showrunner : Scott Buck

 

Année : 2017

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Finn Jones, Jessica Henwick, Jessica Stroup, Tom Pelphrey, David Wenham, Ramon Rodriguez, Sacha Dhawan, Rosario Dawson

 

Résumé : Le milliardaire Danny Rand, disparu depuis des années, est de retour à New-York pour reprendre en main Rand Enterprises, l'entreprise familiale. Mais pour y parvenir, il devra affronter la corruption et le crime qui gangrènent ses dirigeants. Pour cela, il pourra compter sur sa connaissance des arts martiaux et sa capacité à utiliser le Poing de fer, une technique étudiée auprès des moines de K'un L'un. Il est suivi dans son combat par de précieux alliés tels que Colleen Wing et l'infirmière Claire Temple. (source : Wikipédia)

 

Avis vite dit : Autre super-héros issu de l'univers Marvel chez Netflix, j'avoue que Iron Fist m'intriguait pas mal. D'abord parce que tel quel, le personnage me semblait un peu difficile à adapter sans rapidement tomber dans le ridicule, car Iron Fist c'est quand même un peu Bruce Lee mixé avec Bruce Wayne et à qui on colle un collant jaune et vert bien flashy, tout droit sorti des années 70. Eh bien en fait, j'aurais préféré que ce soit ça à vrai dire ! À la place on a droit à un beatnik qui fait au choix penser à un clodo métrosexuel ou à un bobo hipster qui serait passé sous le bus. Non vraiment, côté casting, on aurait pu trouver mieux pour l'interprète de Danny Rand. Et puis il lui manque quand même deux-trois trucs un tout petit peu indispensables pour le rôle : un physique athlétique (on lui demande pas d'être un bodybuilder boosté aux amphétamines mais quand même un petit peu mieux dessiné qu'une biscotte ça l'aurait fait) et une maîtrise des arts martiaux (là encore au moins être ceinture jaune de judo quoi). Ça aurait pu ainsi faire oublier les manques qui se révèlent ailleurs, genre dans le domaine de l'art dramatique. Bon là, pour relativiser la chose, faut dire aussi que les acteurs n'ont pas été aidés par les scénaristes qui ont réussi à pondre quelques dialogues absolument affligeants de banalité, de naïveté et d'indigence. Bref, il y a un certain cumul de points faibles dans cette série qui m'a plus d'une fois fait tomber les paupières et sombrer dans un profond sommeil. Allez, on va sauver au moins le personnage de Colleen Wing qui ne brille pas par sa finesse mais qui au moins donne le change physiquement. Et puis Rosario Dawson, pas parce que son personnage de Claire Temple serait au-dessus du lot dans le traitement réservé par les scénaristes, mais parce que c'est Rosario Dawson et que c'est déjà beaucoup. Ça fait pas bézef hein. Après je ne vais pas non plus crier à la catastrophe, j'ai vu pire, mais franchement je m'attendais à beaucoup mieux de la part de Netflix au regard de ce qu'ils nous ont déjà servi dans le Marvel Universe. J'ose espérer que la série consacrée à mon très cher Punisher sera d'un autre niveau. Et je suis curieux (mais circonspect) de voir ce que l'addition des héros de toutes les séries Marvel de Netflix va donner dans The Defenders. Le meilleur comme avec Daredevil ou le pire comme avec Iron Fist ? En tout cas cette série-ci aurait bien gagné à troquer une dose de niaiserie contre une dose de baston, quitte à paraître plus bourrine. Parce que là ce n'est pas convaincant du tout, et c'est très dommage, il y avait malgré tout des ingrédients intéressants et un potentiel à surprendre.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 170 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Si ce n'est pas ce soir
Si ce n'est pas ce soir

À la fenêtre je t'attends, Tu vas revenir, mais quand? De dérrière les sapins, la l...

Ileana Budai
1 min
Alain Dorval
Alain Dorval

Alain Bergé, dit Alain Dorval, né le 17 avril 1946 à Alger, &...

Gand Laetitia
1 min
Marcher sous la pluie
Marcher sous la pluie

Il pleuvait depuis la soirée, Moi, tristeâme solitaire, je marchais. Mes pas, sur le pavage muill...

Ileana Budai
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey