Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Sex Education - Saison 1

Sex Education - Saison 1

Publié le 21 juin 2023 Mis à jour le 21 juin 2023 Culture
time 3 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 80 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Sex Education - Saison 1

Titre d’origine : Sex Education

 

Créateur / Showrunner : Laurie Nunn

 

Année : 2019

 

Pays : Royaume-Uni

 

Casting : Asa Butterfield, Gillian Anderson, Ncuti Gatwa, Emma Mackey, Connor Swindells, Kedar Williams-Stirling, Alistair Petrie, Mimi Keene, Aimee Lou Wood, James Purefoy, Mikael Persbrandt, Simone Ashley, Chaneil Kular

 

Résumé : La rebelle Maeve entraîne Otis, un ado vierge mais doté d'une mère sexologue, dans la création d'une cellule de thérapie sexuelle clandestine au sein de leur lycée. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Arrivée comme ça en début d'année sans prévenir, cette petite série de 8 épisodes est devenue instantanément pour moi le premier coup de cœur de 2019 ! Otis est un lycéen qui ne paie pas de mine et qui rase les murs pour ne pas se faire remarquer. À part son ami Éric, gay notoire et exubérant, il n'a pas de liens sociaux ou amicaux avec les autres. Il y a bien Maeve, une autre asociale qui se revendique comme telle, qui l'attire plus que de raison, mais elle est bien trop jolie pour lui de toute façon... La mère d'Otis est une psychologue spécialisée dans les affaires sexuelles, et le jeune homme baigne dans le domaine depuis pour ainsi dire toujours. Et les talents de thérapeute sont visiblement héréditaires puisque Otis se découvre à sa grande suprise, un don pour conseiller les autres sur les problèmes sexuels. Bien décidée à en tirer profit, Maeve va lui proposer de monter une petite auto-entreprise de thérapies sexuelles : elle fournit les clients, il officie en tant que conseiller. Pas fou de l'idée, Otis accepte pourtant, l'occasion de côtoyer Maeve étant trop tentante. Voilà pour le résumé de départ. Dit comme ça, on pourrait s'attendre à un mélange de série pour les teen-agers façon Sauvés par le Gong moderne mélangé à quelques séquences un peu hot à la manière d'American Pie, et du coup on serait tenté de passer notre chemin. Mais en fait si le rapprochement avec les œuvres précitées est indéniable par rapport au contexte et aux thèmes abordés, il n'est en rien apparent dans le résultat ! C'est drôle et pas vulgaire contrairement à American Pie, c'est malin et adulte dans le traitement contrairement à Sauvés par le Gong. Et pourtant ça conserve une dose de fraîcheur et d'humour potache, un casting majoritairement jeune (et plein de nouvelles têtes donc), et le ton se veut lui aussi jeune (dans le bon sens du terme, c'est-à-dire pas débilitant !). Bref le cocktail qui paraissait a priori très indigeste s'avère parfaitement réussi et du coup totalement surprenant ! On rit pas mal, on aborde des sujets pas toujours évidents, aussi bien graveleux que sérieux, ça n'est pas moralisateur ni fataliste, ça ne fait pas dans la grosse blague qui tâche non plus, c'est drôle et intelligent, fin et subtil, profond et sensible : la scène de Éric que son père conduit à la fête du lycée est à elle seule un mix de toutes ces qualités qui devrait convaincre même les plus sceptiques. Vivement la prochaine saison ! Regardez cette série les gens !!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 80 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Coco
Coco

Depuis déjà plusieurs générations, la musique est bannie dans la famille de Miguel. Un vrai d&ea...

Valentine Simon
1 min
COME IN ! 
COME IN ! 

  Light each day enters, and political stage is coming to be clearer : no Deep State, a fantasy

Cecile Voisset
3 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur