Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dallas (2012) - Saison 3

Dallas (2012) - Saison 3

Publié le 29 sept. 2022 Mis à jour le 29 sept. 2022 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 92 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dallas (2012) - Saison 3

Titre d’origine : Dallas (2012)

 

Créateur / Showrunner : Michael M. Robin

 

Année : 2014

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Linda Gray, Patrick Duffy, Ken Kercheval, Jesse Metcalfe, Josh Henderson, Jordana Brewster, Julie Gonzalo, Brenda Strong, Mitch Pileggi, Emma Bell, Steve Kanaly, Charlene Tilton, Annalynne McCord

 

Résumé : Bobby et Sue Ellen cherchent à empêcher John Ross de prendre la même voie que son père JR. Lors d'une soirée, Christopher apprend qu'Heather est mère d'un petit garçon. Cliff persuade Elena de tenter une nouvelle approche. Judith, Ryland et Ann essayent de raisonner Emma, qui se sent de plus en plus délaissée... (source : Allocine.fr)

 

Avis vite dit : Je me suis autorisé un petit plaisir coupable avec la 3ème (et a priori dernière, snif...) saison du revival de Dallas. Après avoir écrasé ma petite larme à la mort de Larry Hagman alias JR Ewing la saison passée, je n'attendais pas grand-chose de cette nouvelle saison, l'intérêt principal de ce show ayant passé l'arme à gauche. Et puis finalement, Dallas on y revient plus par nostalgie que par goût véritable, mais sans déplaisir. Ça m'a fait le même effet que l'autre jour quand j'ai eu l'occasion de boire du Canada Dry, chose que je n'avais pas faite depuis une bonne vingtaine d'années au bas mot. Pas parce que c'est incroyablement bon, non, juste pour se souvenir de plaisirs anciens qu'on avait oubliés depuis longtemps (et qui pour être parfaitement honnête, ne nous manquaient absolument pas). Alors voilà, la nouvelle mouture de Dallas répond au cahier des charges des grands soaps à l'américaine (dont la première version de Dallas était le porte-étendard le plus symbolique du genre). Autrement dit on passe de complots en trahisons, d'histoires d'amour en ruptures ou en tromperies, de guerres des clans en fêtes de familles... avec parfois des rebondissements des plus abracadabrantesques mais on s'en fout, ça fait partie des règles du jeu. Tout le monde est tiré à 4 épingles et semble sortir tout droit d'un défilé de top modèles mais ce n'est pas grave, manquerait plus qu'ils soient moches dis donc. Finalement, j'étais presque triste d'apprendre que cette saison serait la dernière... avant le prochain reboot ?

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 92 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
A KNOT
A KNOT

(to Karen) The photo (untitle) is from Haaretz Weekend Brief (April 13th), it shows spring army manoeuvres....

Cecile Voisset
3 min
"Zombie Lies"
"Zombie Lies"

The photo is picked up to 'The Poetry Review' (The Poetry society, April 4th), and the title to Bill Maher (Twitter...

Cecile Voisset
4 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur