Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Californication - Saison 7

Californication - Saison 7

Publié le 13 oct. 2022 Mis à jour le 13 oct. 2022 Culture
time 3 min
2
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 2 commentaires
lecture 75 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Californication - Saison 7

Titre d’origine : Californication

 

Créateur / Showrunner : Tom Kapinos

 

Année : 2014

 

Pays : États-Unis

 

Casting : David Duchovny, Natascha McElhone, Evan Handler, Madeleine Martin, Pamela Adlon, Stephen Tobolowsky, Rob Lowe, Heather Graham, Michael Imperoli, Mary Lynn Rajskub, Tara Holt, Oliver Cooper

 

Résumé : Après avoir écrit pour son éditeur, pour le cinéma, pour une rock-star et avoir même enseigné la littérature, Hank Moody travaille pour une série télévisée : Santa Monica Cop. Nouveau milieu, nouveaux personnages, nouvelles femmes séduisantes : la recette est connue. Mais sur le plan personnel, alors que Hank essaie encore et toujours de récupérer l’amour de Karen, il se découvre un fils, Levon, qu’il a eu avant de la rencontrer. Et la mère de Levon, Julia, réapparaît aussi dans la vie de Hank Moody...

 

Avis vite dit : cette ultime saison se devait de relever le niveau de la saison précédente bien faiblarde, et surtout avait la responsabilité de finir cette série tout de même géniale sur une bonne note. La mission est plutôt remplie, bien que l'on ne retrouve pas tout ce qui a fait le génie de la série à ses débuts. On sent quand même que malgré ce dernier tour d'honneur les scénaristes arrivent au bout de leurs idées, sans d'ailleurs réussir à éviter certaines redites (7 saisons que Hank et Karen se séduisent et se quittent quand même !). Mais cette dernière saison sauve les meubles, apporte quelques personnages amusants (bien que caricaturaux à l'extrême) et confirme la voix de la rédemption pour Hank. Ce qui du reste n'est pas sans poser quelques problèmes pour les deux aspects principaux de la série : l'humour et le sexe. Hank qui cherche à se racheter et se remettre dans le droit chemin, c'est un Hank qui ne peut plus choper à tour de bras (bien que dans cette saison il est surligné plus que de raison qu'à l'évidence il pourrait choper tout ce qui bouge sans même faire le moindre effort pour ça), et donc un Hank qui génère moins de situation scabreuses et compliquées source d'humour à la Californication. Alors comme dans la précédente saison déjà, ce rôle qui était jusqu'alors dévolu quasi-exclusivement au héros, glisse sur le couple Runkle et ceux qui gravitent autour (dont l'impayable Stuart au calcif débordant de vitalité). Bref, c'est un Hank un peu en demi-teinte qui clôt la série, mais pour autant le personnage n'entre pas en contradiction avec celui qu'il fut il y a déjà 7 ans, je dirais plutôt qu'il évolue enfin, de manière assez logique et en accord avec la profondeur de ses sentiments envers Karen. Finalement, cette lenteur dans son évolution nous aura donné d'excellentes saisons de rigolade et de parties de jambes en l'air, et cette dernière saison ne fait que nous rappeler que Californication ce n'est justement peut-être pas que ça. Que Hank Moody ne se résume pas qu'à ça. Mais cela met un terme aux aventures de notre affreux jojo que les femmes aimaient tant détester. Ouais, cette série me manquera !

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 75 lectures
thumb 2 commentaires
2
réactions

Commentaires (2)

avatar

Paul Reznyk il y a 1 an

Je suis totalement fan de la série. Du coup, je lui excuse beaucoup. Surement un peu trop.

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur