Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Preacher - Saison 1

Preacher - Saison 1

Publié le 6 janv. 2023 Mis à jour le 6 janv. 2023 Culture
time 3 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 63 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Preacher - Saison 1

Titre d’origine : Preacher

 

Créateur / Showrunner : Sam Catlin

 

Année : 2016

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Dominic Cooper, Ruth Negga, Joseph Gilgun, William Earl Brown, Tom Brooke, Ian Colletti, Lucy Griffiths, Jackie Earl Haley, Graham Mc Tavish, Anatol Yusef

 

Résumé : Au premier coup d’œil, le révérend Jesse Custer n'a rien de spécial. Après tout, il n'est qu'un homme d'Église d'une petite ville, perdant peu à peu ses fidèles et laissant s'éteindre sa foi. Mais il va bientôt avoir la preuve que Dieu existe bel et bien. Et qu'Il est un sacré fils de... Avec sa petite amie Tulip et un vampire nommé Cassidy, le voilà parti sur les routes américaines pour le trouver... (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Je dois bien dire que pour moi l'excitation fut grande et l'attente longue dès lors qu'AMC eut annoncé l'adaptation sous forme de série de Preacher !! Preacher c'est simple, c'est un des comics les plus percutants, trashs et jouissifs qu'il m'ait été donné de lire. C'est l'un des chefs-d’œuvre de son génialissime scénariste Garth Ennis (qui a pondu d'autres perles comme The Boys par exemple), auteur de comics que j'adule. Forcément avec un matériau d'origine aussi prestigieux à mes yeux, j'étais aussi impatient qu'inquiet de voir le résultat. Alors verdict : il y a de très grosses satisfactions, en premier lieu Jesse Custer en personne qui est aussi ambigu et torturé que dans la BD. Cassidy, l'acolyte vampire violent et dépravé est carrément une réussite. Les anges Fiore et Deblanc sont savoureux eux aussi. Et Tronchdecul est juste parfait, ce qui n'était pas gagné d'avance. Il y a aussi ce qui a été modifié mais qui garde quand même l'esprit du comics : Tulip est assez différente de son homologue de papier, le Saint des Tueurs est intéressant mais il lui manque encore l'envergure qu'il a dans le comics d'origine. Et puis il y a des déceptions aussi, au rang desquelles je citerais avant tout le rythme ! Il aura fallu toute cette première saison de 10 épisodes pour que le trio de héros se décide à partir sur les routes à la recherche de Dieu, ce qui est soit dit en passant le pitch initial du bouquin. Du coup certains passages et personnages m'ont paru être là surtout pour ralentir l'intrigue principale, ce qui m'a un peu gonflé (la "bonne du curé" Emily, nunuche à souhait, l'enfer à répétition du Saint des Tueurs dont je saisis bien l'idée et l'effet recherché mais qui réussit surtout à ennuyer au final par la répétition des mêmes images sans qu'on puisse rattacher le personnage de 1881 à l'histoire de Preacher -si on ne connaît pas la BD- avant quasiment la toute fin de la saison). Moi qui attendais avec impatience l'intervention de la grand-mère de Jesse, j'ai été très déçu de ne même pas la voir une seule seconde au cours de cette première saison... comme quelques autres personnages que j'attends de pied ferme du reste. Donc dans l'ensemble mon enthousiasme a été un peu douché par moments, et mon plaisir à voir mes héros de papier en chair et en os reste en partie mitigé. Mais attention il reste de très bonnes choses malgré tout, le sixième épisode est à ce titre à l'image du too much que j'aimerais voir à chaque épisode de Preacher (la baston drôle et sans fin du motel). Et surtout, l'univers développé dans Preacher, et ses personnages uniques jamais vus auparavant sont autant de bonnes raisons de croire que la seconde saison va embrayer sur d'excellents moments. Je veux y croire et j'en serai !!

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 63 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
"Juste vivre", Luc Marsal
"Juste vivre", Luc Marsal

Je suis de celleux qui achètent de façon pulsionnelle des livres qui m’appellent. A peine reçus,...

Aline Gendre
2 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur