Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Invasion - Saison 1

Invasion - Saison 1

Publié le 26 avr. 2024 Mis à jour le 26 avr. 2024 Culture
time min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 53 lectures
2
réactions

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Invasion - Saison 1

Titre d’origine : Invasion

 

Créateur / Showrunner : Simon Kinberg, David Weil

 

Année : 2021

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Golshifteh Farahani, Shiori Kutsuna, Shamier Anderson, Billy Barratt, Firas Nassar, Tara Moayedi, Sam Neill

 

Résumé : Alors que la terre est visitée par des extraterrestres qui menacent l'humanité, cinq personnes ordinaires dispersées sur la planète s'efforcent de donner un sens aux évènements dont ils sont témoins et au chaos qui les entoure. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Très perturbante cette série. Parce que très inégale. Le sujet : une invasion (vous vous en seriez doutés !!) extraterrestre. Moi j'apprécie ce type d'histoire a priori. La forme : on adopte plusieurs points de vue en suivant une mère de famille américaine entrain de voir son couple partir en sucette, un GI en mission en Afghanistan, un gamin épileptique de Londres en sortie scolaire, et une technicienne de l'équivalent de la Nasa au Japon dont la compagne cachée s'apprête à décoller pour une mission sur l'ISS. L'idée d'un récit choral moi j'aime assez quand c'est bien fait. Donc sur le papier, ça a tout pour me plaire. Sauf qu'en termes d'invasion alien, il faut quasiment attendre les derniers épisodes pour correctement voir de quoi il retourne, et que sur la forme les petits problèmes conjugaux des uns, l'interminable errance en plein désert d'un autre, le harcèlement scolaire du gamin et l'histoire d'amour contrarié de notre japonaise LGBT, ça prend tant de place et de temps à l'écran alors que ce n'est pas ça le cœur du récit (remember le titre nom de nom !), qu'on a largement le temps de s'ennuyer et d'attendre qu'il se passe vraiment quelque chose. Ah, je passe sous silence l'arnaque pure et simple du premier épisode qui met en avant un Sam Neil qui fait un petit tour et puis s'en va... Quel intérêt y avait-il à commencer à développer ce personnage, ça m'échappe. Il y a cet épisode hyper frustrant de l'attaque de la maison isolée dans la forêt : il fait nuit, on ne voit quasiment rien de tout l'épisode, ou alors c'est moi qui doit faire revoir mes lunettes (oui je porte des lunettes le soir devant mon écran de télé, sinon je galère trop avec les sous-titres)(on a l'âge de nos artères que voulez-vous...). Sur la fin l'histoire s'emballe un peu plus, mais ça n'est pas foufou non plus hein, on n'est pas chez Michael Bay, calmez-vous. En fait, plus j'y repense et moins je trouve d'aspect positif à cette série. Donc une fois n'est pas coutume, je m'abstiendrai de vous donner un conseil à son sujet. D'ailleurs moi-même je vais encore m'accorder un temps de réflexion pour décider si je tenterai la saison 2.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 53 lectures
thumb 0 commentaire
2
réactions

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Été capricieux
Été capricieux

La pluie frappe dans la fenêtre, Les nuages couvrent le ciel d'été. Sous parapluies? Mieux...

Ileana Budai
1 min
Dégoupille la grenade
Dégoupille la grenade

Dégoupille la grenade Que l' amour engroudi explose, Ton coeur , donne- lui en offrande Ta vie s...

Ileana Budai
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey