Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Coyote - Saison 1

Coyote - Saison 1

Publié le 19 mars 2024 Mis à jour le 19 mars 2024 Culture
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 23 lectures
0
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Coyote - Saison 1

Titre d’origine : Coyote

 

Créateur / Showrunner : David Graziano

 

Année : 2021

 

Pays : États-Unis

 

Casting : Michael Chiklis, Juan Pablo Raba, Adriana Paz, Kristyan Ferrer, Octavio Pisano, Cynthia McWilliams, Amy Forsyth

 

Résumé : Le jour de sa retraite obligatoire de la patrouille frontalière des États-Unis, Ben Clemens découvre un tunnel illicite utilisé pour acheminer des marchandises du Mexique au marché noir. Le fraîchement retraité Clemens se retrouve dans la ligne de mire du cerveau du réseau criminel. (source : Senscritique.com)

 

Avis vite dit : Ça faisait un bail que je n'avais plus vu Michael Chiklis dans un rôle principal. Difficile de toute façon de le voir autrement qu'en Vic Mackey dans The Shield, personnage et série qui m'ont profondément marqué. C'est pour lui donc que je me suis décidé à regarder les 6 épisodes de cette première saison d'une série dont je n'avais strictement rien entendu dire avant de m'y lancer. Il interprète un garde-frontière qui prend sa retraite, après une carrière exemplaire. Il a passé sa vie à traquer les clandestins venus du Mexique illégalement sur le territoire américain. Bourru, bourrin, bas du front même j'ai envie de dire, mais droit comme un I. Un mec de conviction, d'honneur et de parole, dur mais juste. Il va se voir embarquer dans une histoire inextricable de passeurs de drogues, de clandestins et de trafiquants qui vont l'amener à voir les choses sous un autre angle, à remettre en questions certaines de ses certitudes. Premier constat : Chiklis a vieilli et grossi. L'aura majestueuse et inquiétante qu'il dégageait il y a 15-20 ans dans The Shield, a laissé place à une caricature de vieux redneck, buveur de Bud et électeur de Trump. Son bide impressionne plus que ses muscles à présent. Et finalement ça colle bien avec le personnage de cette série : un mec qui a quelques beaux restes, surtout en mémoire plus que dans le physique, et qui décline doucement, qui passe la main, qui se voit mis sur la touche, remplacé car trop usé. La série quant à elle est plutôt intéressante, et maligne dans le sens où elle ne donne pas ce à quoi on s'attend de prime abord : son héros est fatigué et là où je m'attendais à le voir en type dur et coriace que rien n'arrête, on se retrouve avec un gars qui atteint ses limites, qui se veut dur et intraitable mais qui doit plier, qui doit céder contre plus fort que lui. Ce qui rend la série à la fois inattendue et du coup intrigante quant à sa suite. Petit bémol : 6 épisodes seulement dans cette saison, et par conséquent on se retrouve très vite en fin de saison alors qu'on aurait aimé en voir plus, aller plus loin, plus vite. Je ne peux pas encore dire ici que je suis convaincu à 100% par cette série, car justement il me faudrait en voir un peu plus pour me prononcer, mais les débuts sont prometteurs.

Tous mes avis vite dits ont été initialement publiés sur mon blog : www.moleskine-et-moi.com

 

lecture 23 lectures
thumb 0 commentaire
0
réaction

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur