Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Besoin de réconfort

Besoin de réconfort

Publié le 28 mars 2023 Mis à jour le 29 mai 2024 Fantaisie
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 105 lectures
1
réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 30 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 29 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Besoin de réconfort

Comme chaque soir, je viens me ressourcer sous le ciel flamboyant. Mais aujourd’hui, je ne trouve pas le réconfort tant attendu. Rien ne semble pouvoir apaiser ma peine, rien ne pourrait soulager ma détresse. Les cieux eux-mêmes sont moroses, dissimulant leurs astres derrière d’épais nuages gris.

Demain, je suis condamnée à épouser le sombre Malchior, le chef des envahisseurs du Nord. J’aurais pu prendre la fuite des centaines de fois, me sauver et oublier ce mariage inconcevable, mais je n’en ai pas le droit. Mes responsabilités envers mon peuple m’incombent, car je ne suis autre que la princesse Nambra, la plus jeune fille du Roi Yrulfe. Nombreux sont ceux qui me convoitent pour ma beauté, mais Malchior est le seul de qui j’ai accepté les avances. Non par choix ni par plaisir, mais par obligation : c’est l’unique moyen de sauver ma famille. Mon père s'y était farouchement opposé, il préférait être torturé que de me voir épouser un tel monstre. Je ne l'ai pas écouté. Trop de sang a déjà coulé. Nous sommes des pacifistes, aucun des miens n’était de taille à lutter contre l’armée de mercenaires de Malchior. Ainsi, quand il a pris d’assaut notre belle cité, nous avons été bien incapables de nous défendre. Certains ont essayé de résister, en vain.

Aujourd’hui, l’avenir de la famille royale et de tous ses sujets est entre mes mains. Je ne peux les décevoir en les abandonnant à l’abominable sort que leur réserve ce fou. J’ai entendu bien trop d’histoire sur cet homme pour savoir de quoi il est capable : il a rasé des villes entières dans des accès de rage et tué des milliers d’innocents par ennui. Il se délecte de la peur et de la douleur des autres et adore s’amuser avec ses proies. C’est un prédateur cruel et sans limites, mais j’espère pouvoir détourner sa haine et sa colère des miens. Il est différent en ma présence. Son regard intense est dur mais dépourvu de férocité et de sadisme. Peut-être est-ce mon imagination. Peut-être est-ce une manipulation de mon esprit pour me protéger…

Mes heures de liberté sont comptées. Demain, je serai sienne et n’aurai d’autre choix que de me donner à lui. L’idée même d’une quelconque intimité avec ce monstre me donne envie de mourir, mais je ne peux me permettre un acte aussi égoïste. Je me dois d’affronter mon destin. Quel qu’il soit. Pour le bien des miens.

Alors je profite de ces quelques minutes de paix, les yeux levés vers le paradis, priant pour que mon fardeau ne soit pas trop écrasant.

 

Texte de L. S. Martins (20 minutes chrono, sans relecture). 
Image par Mystic Art Design de Pixabay  : Paradis La Nature Paysage - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 105 lectures
thumb 0 commentaire
1
réaction

Commentaire (0)

Tu aimes les publications Panodyssey ?
Soutiens leurs auteurs indépendants !

Prolonger le voyage dans l'univers Fantaisie

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur