facebook Un souvenir pénible
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Un souvenir pénible

Un souvenir pénible

Publié le 25 oct. 2021 Mis à jour le 25 oct. 2021
time 2 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 7 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Un souvenir pénible

Tout semble vouloir me ramener ici. Sur cette plage maudite. Comme il y a trente ans...

Je me souviens de cette nuit d’hiver. La lune pleine éclairait la mer calme. Un vent frisquet soufflait sur le pont. Je n’avais que dix ans…

Je me souviens de notre première croisière. Un merveilleux cadeau de mon père. Il avait travaillé dur pour nous l’offrir. Il était si fier. Si heureux. Nous partions à l’aventure pour quelques jours. À la découverte des paysages côtiers. Nous, les bouseux du centre de la France… Nous, qui n’avions jamais franchi le panneau de bienvenue de notre modeste village, nous foulions le sol d’un immense bateau de croisière. Direction, la conquête du monde.

Je me souviens de la joie de ma mère lorsqu’elle aperçut les billets. Et sa surprise… Nous n’étions pas riches. Ma mère était femme au foyer. Mon père, simple agent de maintenance dans une vieille usine à charbon. C’était un cadeau inespéré. Une chance fabuleuse.

Je me souviens de notre arrivée. De cette journée ensoleillée. De l’accueil chaleureux du commandant. Notre cabine était petite et aveugle, mais très cosy. Un grand lit pour mes parents. Un matelas étroit posé au sol pour moi. Le confort minimum. Mais peu importe… Nous avions décidé de passer le plus de temps possible à l’extérieur. À profiter de la vue.

Je me souviens de cette nuit abominable. Du froid. Des secousses. De l’eau envahissant les couloirs du navire. Du visage de ma mère, lorsque nous avions été séparées. C’était la dernière fois que je l’apercevais… J’avais été embarquée de force sur une barque de sauvetage par un membre de l’équipage. Malgré mes pleurs. Mes cris… personne ne me laissa retourner auprès de mes parents.

Je me souviens de notre débarquement sur cette plage. Le jour se levait. La mer était paisible et froide. Tout le monde autour de moi paniquait, à la recherche de leurs proches. Et moi, debout sur ce rocher. Les yeux vers l’horizon, comme aujourd’hui, imaginant le corps sans vie de notre somptueux paquebot…

 

30 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par Stefan Keller de Pixabay : Fantaisie Lune Fille - Image gratuite sur Pixabay

lecture 7 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
A propos 
A propos 

Ca y est, l'aventure (re)commence! L'an dernier a vu naître mon projet de devenir entrepreneure et de me...

Marie-Emilie Rodriguez
1 min
Péripéties montagnardes - Partie 3
Péripéties montagnardes - Partie 3

Kirly prit une posture d’attaque, dans un style que jusqu’alors on ne lui connaissait pas. Karl, qui avait rejoint Minaud, observait...

Roland Ruelle
17 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur