facebook La légende des marais
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
La légende des marais

La légende des marais

Publié le 10 mai 2021 Mis à jour le 10 mai 2021
time 2 min
1
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 17 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 articles par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

La légende des marais

Laissez-moi vous conter la légende de ces marais.

Il y a quelques années, des jeunes délinquants en sortie de redressement avaient installé leur camp, ici même. Juste au bord de l’eau. L’endroit leur semblait parfait pour passer une excellente soirée.

Mais c’était sans compter sur les moniteurs ! Des soldats à la retraite, sévères et stupides, qui leur interdirent formellement de se baigner. Sous prétexte que l’eau était dangereusement polluée par les usines locales. Mais les gamins savaient bien que ce n’était qu’une excuse pour leur refuser un moment de détente.

Après une soirée au coin du feu et quelques minutes de quartier libre, ils avaient été congédiés dans leur tente respective avec interdiction de discuter. Pas un bruit. Car tous devaient être frais à l’aube pour lever le camp. 22 km au programme du lendemain…

La nuit tombée, profitant des ronflements sonores de l’un de leur camarade, quelques malins se sont éclipsés pour un petit bain de minuit. Erreur tragique ! Le lendemain, les tentes et les affaires des trois nageurs avaient disparu. Aucune trace. Ils s’étaient totalement évaporés !

Depuis, tous les fous qui ont osé s’aventurer dans ces marais racontent la même histoire : lorsque vient la nuit, un silence angoissant envahit les lieux. Plus un insecte, plus un animal ne semble encore en vie. Quand soudain, des cris épouvantables résonnent dans les bois alentours et ne s’arrêtent qu’au petit matin. Certains disent avoir aperçu une main sortir de l’eau… mais ne sont pas restés assez longtemps pour voir à qui elle pouvait bien appartenir.

Mais qui va croire à ces histoires ?

Maintenant, au lit ! Nous avons une journée chargée demain. Et surtout, n’oubliez pas : si vous entendez des cris, ne sortez pas de votre tente. Ne courez pas dans les bois, lorsqu’il fait noir. Vous pourriez vous perdre… ou pire encore !

 

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Thomas Budach de Pixabay  : Cauchemar La Peur Horreur - Photo gratuite sur Pixabay

 

lecture 17 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
Traverser l'adolescence
Traverser l'adolescence

Lorsque l’on n’est plus un enfant On regrette le père-noël Car on comprend bien à présent

Estelle Lahoussine-Trévoux
1 min
Haïku
Haïku

De grands yeux rieurs Une boule d’énergie Ma petite sœur.   Estelle Lahoussine-Tré...

Estelle Lahoussine-Trévoux
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur