Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Dualité

Dualité

Publié le 26 janv. 2022 Mis à jour le 26 janv. 2022
time 1 min
0
J'adore
0
Solidaire
0
Waouh
thumb 0 commentaire
lecture 17 lectures
1 réaction

Sur Panodyssey, tu peux lire 10 publications par mois sans être connecté. Profite encore de 9 articles à découvrir ce mois-ci.

Pour ne pas être limité, connecte-toi ou créé un compte en cliquant ci-dessous, c’est gratuit ! Se connecter

Dualité

Délicieuse dualité... Splendide contraste entre la plénitude d’un coucher de soleil et l’énergie électrisante d’un orage. Entre la pénombre oppressante des nuages menaçants et la lumière divine d’un ciel embrasé. Quel équilibre déconcertant !

Les yeux rivés sur ce paysage surréaliste, je laisse les émotions me submerger une à une. Peur. Appréhension. Surprise. Excitation… Le vent féroce et le froid mordant de cette pluie diluvienne fouettent sauvagement ma peau nue. Le soleil bienveillant réchauffe agréablement mon corps meurtri…

Comment réagir ? Prendre la fuite ? Rester contempler cette merveilleuse contradiction de la nature ? Je voudrais me cacher. Soustraire tout mon être à ce déluge… à ces grondements terrifiants. Et pourtant… Pourtant, j’éprouve l'envie étrange de me prélasser sur le sable fin à l’ombre des cocotiers.

Texte de L.S.Martins. 

Image par My pictures are CC0. When doing composings: de Pixabay.

D'après le texte de L.S.Martins du 3 juillet 2020 (5 minutes chrono)

Somptueuse dualité...  La plénitude d’un magnifique coucher de soleil contre l’énergie électrisante d’un terrible orage. La pénombre oppressante des nuages menaçants contre la lumière agréable d’un ciel embrasé… Un équilibre déconcertant !

Submergée par tant d’émotions contradictoires, je ne sais comment réagir. Le vent féroce et le froid mordant d’une pluie diluvienne fouettent sauvagement ma peau ; et pourtant, le soleil bienveillant réchauffe agréablement mon corps. Je voudrais me cacher, me recroqueviller loin de ces grondements terrifiants ; et pourtant, j'éprouve l’étrange besoin de me prélasser à l’ombre protectrice des cocotiers…

lecture 17 lectures
thumb 0 commentaire
1 réaction
Partager la publication
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
La poudre des ans
La poudre des ans

                                        &nb...

Juste Alain Abanda
2 min
La contrée oubliée
La contrée oubliée

Il était une fois dans un pays nordique où la neige était eternelle vivait un homme et sa femme dans une magnifique demeure...

Arthur Mede
17 min
The End
The End

Titre original : Fin

Stéphane Hoegel
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur