facebook Une autre réalité
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Une autre réalité

Une autre réalité

Publié le 8 mars 2021 Mis à jour le 8 mars 2021
time 2 min

Une autre réalité

Quel réveil épouvantable. Ma nuit avait été mouvementée. Je crois même avoir crié plusieurs fois. Je me souviens de ma mère sur le bord de mon lit tentant de me calmer. De son sourire. De sa voix délicate. Encore un rêve magnifique qui me fend le cœur au réveil.

Les larmes aux yeux, la voix cassée et une étrange sensation dans l’estomac, je me lève. Une nouvelle journée dans ce cauchemar qu’est ma vie. Mon père boit un peu plus chaque jour pour noyer son chagrin. Depuis trois mois, il n’a plus de travail et passe tout son temps enfermé dans son bureau avec son meilleur ami, Jack Daniels.

Derrière la porte, je peux l’entendre pleurer et crier. Après lui. Après Dieu. Moi aussi, j’étais en colère contre celui-là ! Pourquoi avoir pris ma mère ? Elle était la douceur incarnée. Une femme belle comme le soleil. Arrachée aux siens par un chauffard, qui s’en est tiré avec quelques égratignures !

Ce matin est différent des autres. Aucun sanglot ne résonne. Une odeur de brioche flotte dans l’air. Et cette voix qui chantonne. Maman ? Je dévale les escaliers en direction de la cuisine.

Elle est là. Elle prépare le petit-déjeuner. Comme avant. Je ne respire plus. Plus un bruit, plus un mouvement de peur qu’elle ne s’efface. La télévision est allumée, mais le son est coupé. Les images qui y défilent, sont curieuses. Presque irréalistes. C’est la première fois que j'aperçois  un dirigeable naviguer au-dessus de la ville. USA Warbaby. Qu’est-ce que c’est ?

– Tu es réveillé mon chéri. J’allais t’apporter ton repas.

Ma mère s’approche de moi en souriant. Elle semble si réelle... Mais ses yeux ne sont pas aussi rieurs qu’avant. Comme s’ils avaient pleuré. Pourquoi ?

Elle pose sa main sur mon front avant d’ajouter :

– Pas d’école pour toi aujourd’hui. Tu as encore de la fièvre. Retourne au lit, je m’occupe de tout.

Je cours la serrer dans mes bras. Quel bonheur. Un véritable miracle. Dieu avait répondu à mes prières.

Elle se penche pour m’embrasser et me souffle à l’oreille :

– Tu es mon petit miracle. Jamais je ne pensais avoir la chance de te prendre à nouveau dans mes bras. Pas après ce terrible accident qui t’enleva à moi… Bienvenue à la maison.

25 minutes chrono, sans relecture. 

Texte de L.S.Martins

Image par Lee Rosario de Pixabay : Steampunk Concept Avion - Photo gratuite sur Pixabay

 

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
SI LA LIBERTE
SI LA LIBERTE

Si la liberté était une prison Je trouverais ma joie derrière les barreaux Je ne me plaindrais point d'etre d...

Dimitri Brice Molaha Fokam
1 min
Etrange vision
Etrange vision

  Bonne écoute !                          

Laure Gérard
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur