facebook Les montagnes de l'Aigle
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Les montagnes de l'Aigle

Les montagnes de l'Aigle

Publié le 6 avr. 2021 Mis à jour le 6 avr. 2021
time 2 min

Les montagnes de l'Aigle

– Enfin… Enfin les montagnes de l’Aigle… J’ai cru qu’on n’y arriverait jamais.

– Les montagnes de l’Aigle ? Quel abruti a pu donner un tel nom à un lieu aussi glacial ?

– Lève les yeux et tu comprendras !

Voilà des jours que nous marchions dans la neige et le froid. Le vent nous fouettait le visage et ralentissait notre pénible avancée. Nous étions épuisés, mais nous ne pouvions nous arrêter. C’était la mort assurée. Personne n’avait jamais survécu en ces lieux impitoyables. Personne… Et même si nous avions la chance de ne pas mourir ici, nous mourrions très certainement de la main de mon père. Pourquoi ? Pour avoir laissé ma mère perdre la raison… Pour avoir laissé la fièvre l’emporter. Certes, tout ceci n’était pas ma faute, mais il lui fallait un coupable…

– Putain ! Mais c’est quoi ce monstre ?

– Un aigle… d’où le nom si original de ces montagnes étranges.

– Ouai, merci, j’avais vu ! J’suis pas con, non plus. Mais c’est quoi ?

– Un gardien taillé à même la roche par les nains…

– Bien sûr. Des nains ! Pourquoi j’y avais pas pensé ? Tu délires complet, mon vieux. Et pourquoi pas des elfes pendant que t’y es ?

– Puisque tu en parles…

– T’es devenu complétement dingue ! Si j’avais su, je serais resté au chaud au village, avec la belle Anna !

– Désolé… Je sais que j’aurai dû te le dire… Mais j’avais si peur de ta réaction. Et visiblement, j’avais raison. Tu ne me crois pas !

Louis m’observa longuement. Son air grave et sérieux me fit frissonner. Jamais je ne l’avais vu sans un sourire accroché à son visage.

Il souffla en donnant un coup de pied dans la neige et me demanda :

– Dans quelle galère tu m’as embarqué, encore ? Je croyais que tu cherchais une plante pour sauver ta mère et ta sœur ?

– Pas tout à fait…

– Putain, Simon ! C’est quoi ton problème ?

– Euh… Je viens quémander de l’aide au peuple des montagnes de l’Aigles. Ce sont de puissants elfes. D’excellents guérisseurs.

– Mais qu’est-ce que tu racontes ? Quel peuple ? Quels elfes ? Il n’y a rien que des animaux sauvages ici !

– Je sais que tu ne me crois pas. Mais je suis convaincu que toutes nos légendes disent vraies. Que tous les livres que renferme notre magnifique bibliothèque ne sont pas que des contes pour enfants… Mais si tu décides de faire demi-tour et de me laisser seul, je comprendrai. Je ne t’en voudrais pas.

– Et te laisser crever ici ? Tu serais perdu sans moi, Simon ! Non. Soit on rentre tous les deux affronter la colère de ton père, soit on finit congeler comme deux cons, ici. À la vie à la mort. Tu te souviens ?

Louis me sourit en me donnant une tape dans le dos et emprunta le chemin en direction des sommets de l’Aigle.

 

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Stefan Keller de Pixabay : Fantaisie Montagnes Adler - Photo gratuite sur Pixabay

2
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
2
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
SI LA LIBERTE
SI LA LIBERTE

Si la liberté était une prison Je trouverais ma joie derrière les barreaux Je ne me plaindrais point d'etre d...

Dimitri Brice Molaha Fokam
1 min
Etrange vision
Etrange vision

  Bonne écoute !                          

Laure Gérard
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur