facebook Les envahisseurs
Félicitations ! Ton soutien à bien été envoyé à l’auteur
Les envahisseurs

Les envahisseurs

Publié le 15 mars 2021 Mis à jour le 15 mars 2021
time 2 min

Les envahisseurs

Les envahisseurs sont là. Ils guettent dans le ciel la moindre faiblesse. La moindre erreur de notre part qui pourrait leur permettre de se poser en vainqueur chez nous. Mais ils se trompent. Jamais ils ne pourront vivre ici.

Nous vivons en symbiose avec notre planète. Elle nous a offert des abris dans ses entrailles, que nous avons augmentées avec notre technologie. Nous prenons soin d’elle, comme elle prend soin de nous.

Mais il n’en a pas toujours été ainsi. Nous avons, nous aussi, été ces envahisseurs arrogants. Prêts à tout, pour leur survie. Même si cela conduisait à la disparition de peuple entier. De nombreux astres ont souffert par notre faute. Nous les avons exploités, minés, pollués… Sans remords aucun. Il nous a fallu des centaines d’années pour comprendre, pour réaliser que nous n’étions que des créatures abjectes qui ne méritaient pas de vivre. Enfin pas ainsi…

Oras est la première planète vierge sur laquelle nous nous sommes posés. Nous étions bien décidés à ne faire souffrir personne. Au départ, nous nous sommes sentis bien démunis. Nous n’avions aucune idée de comment faire. Comment faire en sorte qu’elle devienne notre foyer sans la façonner, sans l’abîmer ?

Au fil des jours, nous avons observé le paysage se transformer. Des montagnes se sont dressées devant nous. Des galeries se sont ouvertes. Des roches lumineuses ont fait surface, nous invitant à nous approcher. Oras nous avait acceptés. Elle nous avait permis de rester.

Voilà déjà près de 1000 ans que nous avons atterri sur cette planète hostile en apparence. Près de 1000 ans que nous vivons en paix avec elle et les créatures qu’elle abrite.

Si ces envahisseurs nous avaient demandé asile. S’ils s’étaient montrés bienveillants envers nous, envers Oras, nous les aurions aidés. Mais ils sont encore trop jeunes. Trop sûrs d’eux. Ils n’ont pas encore conscience du mal qu’ils font. Hélas, ils ne nous entendront pas, comme nous n’avons pas su entendre les paroles des peuples que nous avons colonisés. Réduits en cendres.

Il suffirait que j’appuie sur un bouton. Il suffirait que je le décide et ils disparaîtraient. Anéantis. Mais en suis-je capable ? Pourrai-je vraiment détruire cette espèce à la peau lisse sans remords ? L’enjeu est pourtant colossal. Leur technologie est bien suffisante pour tous nous tuer. Suis-je prêt à risquer la mort des miens pour éviter la leur ?

 

20 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par gene1970 de Pixabay : Ufo Vaisseau Spatial - Photo gratuite sur Pixabay

1
Coup de coeur
J'adore cet article
0
Coup de génie
Brillant
0
Coup de main
Cet article m'a été utile
0
Coup de pub
Je souhaite promouvoir cet article
0
Coup de chapeau
Un sujet très intéressant
0
Coup de balai
Ne correspond pas aux standards Panodyssey
1
0
0
0
0
0
Partager l'article
copylink copylink

Commentaire (0)

Tu peux soutenir les auteurs indépendants qui te tiennent à coeur en leur faisant un don

Prolonger le voyage dans l'univers Culture
SI LA LIBERTE
SI LA LIBERTE

Si la liberté était une prison Je trouverais ma joie derrière les barreaux Je ne me plaindrais point d'etre d...

Dimitri Brice Molaha Fokam
1 min
Etrange vision
Etrange vision

  Bonne écoute !                          

Laure Gérard
1 min

donate Tu peux soutenir les auteurs qui te tiennent à coeur