Congratulations! Your support has been sent to the author
Elle me toise

Elle me toise

Published Nov 17, 2022 Updated Nov 17, 2022
time 2 min
2
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 8 readings
3
reactions

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Elle me toise

 

Quelle étrange créature. Un spécimen rare. Voilà des années que l’on croyait cette espèce, depuis l’explosion de nos centrales nucléaires. Une catastrophe qui a bien failli tous nous coûter la vie. Une erreur humaine qui a déclenché un véritable cataclysme nucléaire.

Comment tout ceci est arrivé n’a plus d’importance. Ce qui est fait est fait. Inutile de ressasser le passé. De chercher un coupable là où nous le sommes tous, sans exception. Nous sommes tous responsables, nous et notre besoin de posséder toujours plus. Nos installations de plus en plus énergivores. Notre impatience et notre manque d’indulgence. Notre bêtise. Nous ne pouvons nous en prendre qu’à nous-même

Aujourd’hui, nous cherchons à nous reconstruire, tout en tirant des leçons de nos erreurs passées. Ce sont les bases de notre civilisation naissante. Nous avons décidé de recommencer à zéro, d’oublier nos habitudes et de vivre plus simplement. Ça n’a pas été chose facile. C’était comme revenir à l’Age de pierre. Nombreux ont flanché et ont essayé de ressusciter notre mode de vie d’avant 2089, en vain. Sans énergie, plus rien ne fonctionne. Et même s’ils avaient réussi, nous sommes bien trop peu nombreux pour faire tourner toute cette vieille industrie.

Je ne sais pas pourquoi certains, comme moi, ont survécu. Quelque chose dans notre ADN. Nous sommes quelques groupes de vingt à trente personnes maximum éparpillés sur cette Terre malade. Les animaux aussi se font rares, anéantis par les radiations et les incendies. Alors, me trouver nez à nez avec araignée tient du miracle.

Postée sur ce meuble pourri, elle me toise. Ses grands yeux reflètent l’atrocité du paysage et je sens bien qu’elle me juge. Qu’elle me reproche l’horreur de notre quotidien. Et comment lui en vouloir ?

 

Texte de L. S. Martins (25 minutes chrono, sans relecture). 
D'après Image par Ernesto Rodriguez de Pixabay : Spider Rebondir Web Salticidae - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 8 lectures
thumb 0 comment
3
reactions
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
La Garçonne
La Garçonne

La vie d'en haut M'a fait défaut Mes ténèbres rient  De me voir si...

Arthur Mede
1 min
Le tournoi meurtrier 4/5
Le tournoi meurtrier 4/5

Chapitre 4 Arrivés devant le pont-levis, Jacques donna quelques ordres au personnel et Amaury fut conduit dans la salle d’...

Jean-Marie Gandois
4 min
Humble et inutile
Humble et inutile

Agnès et Trésor déjeunent en paix, elles font preuve d’une complicité qui est belle à voir. Alors que j...

Hervé Fuchs
3 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!