Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
La jalousie des dieux

La jalousie des dieux

Published Nov 8, 2021 Updated Nov 8, 2021 Culture
time 2 min
2
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 110 readss
3
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

La jalousie des dieux

Deux lames jumelles. Forgées dans le plus solide et pur des métaux. Destinée à combattre les dieux, eux-mêmes…

Les livres anciens racontent qu’il y a de cela plusieurs centaines d’années, une magnifique cité riche et prospère se dressait à l’endroit même où nous avons bâti notre ville. En harmonie parfaite avec la nature. Verte et flamboyante. Bien différente d’aujourd’hui.

Tout semblait parfait. Le peuple était heureux. Aucun conflit ne semblait les menacer… Et pourtant, pour une raison encore confuse, ils ont disparu. Comme s’ils n’avaient jamais existé. Mise à part les quelques manuscrits et représentations que nous avons trouvés enfouis dans le sable, il ne reste rien. Pas une pierre. Pas une trace. Rien pour corroborer ces écrits…

Les derniers textes évoquent la jalousie des dieux. Leur vie si parfaite leur déplaisait. Les hommes, des créatures aussi futiles, n’avaient pas le droit de vivre ainsi. Leur colère se manifesta de plusieurs formes. De maladies épouvantables emportèrent les plus faibles. Le bétail se laissa dépérir. La nature se retira peu à peu. Ainsi débuta la grande famine… et les querelles avec. Le peuple se déchira. Sans comprendre réellement ce qu’il se passait.

Heureusement, leur roi était un homme sage. Il avait vécu mille vies. Toutes extrêmement riches… Il réalisa rapidement d’où venait la menace. Il ordonna que l’on reprenne les prières des anciens. Que l’on fasse des offrandes, chaque soir avant de ce coucher. Que l’on dresse des autels… mais rien de tout ceci ne suffit à apaiser la colère des dieux.

Alors, il convoqua les plus vieux. Formant ainsi une assemblée capable de le conseiller. Il exposa son hypothèse et tous semblaient en accord avec lui. Après des heures de discussions, ils en vinrent à la conclusion que les offrandes n’étaient pas à la hauteur des attentes des dieux. Qu’ils devaient renoncer à toutes leurs richesses. Toutes leurs possessions…

Mais de toute évidence, cette dernière tentative se solda par un échec. Le peuple se rebella. Et une guerre effroyable éclata. Tous les hommes encore valides prirent les armes pour se rendre au sommet du mont Huiji. Celui qui semblait se perdre chaque soir dans les nuages… Pour cette occasion, le roi se fit forger une armure sans pareille. Dans un métal tombé du ciel.

Aujourd’hui, il n'en reste que ces deux lames. Prisonnières de la roche sur le versant Nord du mont Huiji. Je demeure le seul à avoir pu les en extraire. À avoir l’honneur de les posséder… ce qui me valut jalousie et mépris de la part de nombreux de mes congénères. Mais je n’en n’ai que faire. Je suis un solitaire. Un combattant des Ténèbres. Une ombre mortelle…

 

30 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par Iftekhar Uddin Emon de Pixabay : Ténèbres Jeux Épée - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 110 readings
thumb 0 comment
3
reactions

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Culture
COME IN ! 
COME IN ! 

  Light each day enters, and political stage is coming to be clearer : no Deep State, a fantasy

Cecile Voisset
3 min

donate You can support your favorite writers