Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
A la conquête d'une terre sauvage...

A la conquête d'une terre sauvage...

Published Oct 14, 2021 Updated Oct 14, 2021 Culture
time 2 min
0
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb 0 comments
lecture 90 readings
0
reactions

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

A la conquête d'une terre sauvage...

Quel paysage somptueux… Ce bleu lumineux à perte de vue. L’azur du ciel se noyant dans l’immensité gelée. La neige fine volant au grès du vent. C’est tout simplement magnifique. Presque irréel.

Et ce merveilleux bijou posé délicatement dans son écrin de glace… Une beauté sans pareille. Un diamant brut. Sculpté par la nature. Pur. Étincelant. Féerique...

Dire qu’il m’a fallu attendre des années pour découvrir cette paix. Ce silence surnaturel. J’ai sillonné maintes fois le globe. Découvert d’incroyables paysages, mais aucun comme celui-ci. Une merveille en danger. Menacée… Car je ne suis que le premier. Le premier d’une équipe de scientifiques destinés à étudier cette partie de la Terre encore vierge. Pour la coloniser.

Mais j’ai le sentiment que nous faisons une grave erreur. Pourtant, ce projet m’avait emballé. Enchanté même… L’idée que notre planète ait encore de nombreux secrets à nous dévoiler était si belle. Si excitante… Toutefois, je n’en suis plus vraiment certain à présent. Pourquoi avons-nous ce besoin maladif de tout posséder ? De tout transformer ? De tout détruire ? Justifié au nom de la science. Du progrès. Du pouvoir…

Je me tiens debout sur cette banquise immaculée. Moi, l’éclaireur. L’homme que l’on envoie en solitaire pour prendre la température des lieux. Celui qui a la lourde responsabilité du bien-fondé du projet. De sa réussite…

Trop d'épouvantables catastrophes pèsent sur ma conscience. Sur mon âme. Par ma faute, des peuples ont été dépossédés, déracinés. Des hectares de végétations dévastés. Des milliers d’animaux décimés. Des paysages dépouillés… Ces sombres souvenirs peuplent mes cauchemars. Ces images insoutenables hantent mon esprit… J’entends, chaque nuit, les cris déchirés et le bruit des machines déchaînées. Je sens, chaque jour, l’odeur suffocante de toutes ses vies brûlées…

Aujourd’hui, je ne les laisserai pas faire. Je dois trouver une solution… une excuse valable qui les fera renoncer à ce projet dément. Même si, j’en ai bien conscience, d’autres viendront s’approprier les lieux. Sans aucun scrupule. Sans aucun remords. Ils piétineront cette terre sauvage. La briseront. La façonneront à leur image… jusqu’à ce qu’il ne reste rien de ce spectacle magique.

Je me dois d’essayer. D'accorder une chance de survie à cet écosystème incroyable. Quitte à y laisser la mienne.

 

20 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par Simon Berger de Pixabay : La Glace Iceberg Banquise - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 90 readings
thumb 0 comments
0
reactions

Comments (0)

You can support your favorite independent writers by donating to them

Prolong your journey in this universe Culture
Nos nuits
Nos nuits

Pendant la nuit je sens autour de nous, Le parfum de fruits mûrs de ta peau, Je devine tes envies, dans...

Ileana Budai
1 min
Été capricieux
Été capricieux

La pluie frappe dans la fenêtre, Les nuages couvrent le ciel d'été. Sous parapluies? Mieux...

Ileana Budai
1 min

donate You can support your favorite writers

promo

Télécharge l'application mobile Panodyssey