Congratulations! Your support has been successfully sent to the author
Egarés

Egarés

Published Apr 5, 2024 Updated Apr 5, 2024 Science fiction
time 1 min
1
Love
0
Solidarity
0
Wow
thumb comment
lecture reads
3
reaction

On Panodyssey, you can read up to 30 publications per month without being logged in. Enjoy29 articles to discover this month.

To gain unlimited access, log in or create an account by clicking below. It's free! Log in

Egarés

À quel moment avons-nous échoué ? À quel moment nous sommes-nous égarés ? 

6 h du mat, je sors de mon lit. La nuit a été dure, comme toutes celles d'avant, depuis bientôt 10 ans. Le réveil est rude, mais c'est toujours pareil. Mes articulations craquent, mes muscles se crispent. La sueur me glace le dos, alors que les larmes réchauffent mes joues. Mes mains tremblent. Le manque de tout se fait de plus en plus ressentir.

7 h du mat, je sors dans la rue. Des images effroyables sont gravées sur ma rétine blanchie par les années. Les cauchemars défilent, jour après jour. Impossible de les oublier. Impossible de les éviter. Ils sont imprimés dans mon cortex. Les sons diffèrent, les odeurs aussi, mais le paysage reste le même.

8 h du mat, je sors du métro. La foule m'oppresse. Les visages m'agressent. Les corps me pressent. Le chaos ambiant me fatigue et me réconforte. C'est désarmant et alarmant. Je ne sais plus ce que je ressens. Tout se bouscule dans ma tête.

9 h du mat, je sors de mes pensées. La journée a enfin commencé. Un peu d'actions. Un peu de distractions. Pourtant, je ne peux m'empêcher de tourner en rond. Je ressasse sans arrêt, comme une machine mal huilée, des souvenirs d'un passé si lointain. Des instants d'une autre vie. Lorsque le sol était encore recouvert d'herbe verte. Lorsque le parfum des fleurs embaumait encore l'air frais du matin. Lorsque les animaux foulaient encore cette terre.

À quel moment avons-nous échoué ? À quel moment nous sommes-nous égarés ? Si je regarde par la fenêtre, je ne vois plus que des nuances de gris, toute plus terne les unes que les autres. Je ne vois que mort et désolation. Que goudron et béton.

Texte de L.S.Martins (15 minutes chrono, sans relecture).
Image par Gerd Altmann de Pixabay

lecture 31 readings
thumb comment
3
reaction

Comments (0)

Are you enjoying reading on Panodyssey?
Support their independent writers!

Prolong your journey in this universe Science fiction
Chapitre 2 - Assaut
Chapitre 2 - Assaut

La navette atterrie dans le hangar alors que les robots de combat couraient dans un bazard organisées, tous contr&oci...

Niels Huet
25 min
Chapitre 1- Augure
Chapitre 1- Augure

  Le temps se faisait long, même avec le confort des quartiers du général de l’UF-...

Niels Huet
26 min
Talat
Talat

Image de couverture par

Ilwyrn Niskaï
2 min

donate You can support your favorite writers