Congratulations! Your support has been sent to the author
Les soeurs Bracorsa

Les soeurs Bracorsa

Published Oct 20, 2021 Updated Oct 20, 2021
time 2 min
0
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 36 lectures
2 reactions

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Les soeurs Bracorsa

Tout le monde connaît les histoires stupéfiantes de Jack Rackham, de Thomas Cavendish ou encore de Francis Drake. Mais avez-vous entendu parler des sœurs Bracorsa ?

Un duo d’enfer qui sillonnait les mers du Nord dans les années 1550. La terreur des ports d’Irlande. Deux femmes de caractère aux mœurs barbares décriées. Deux célibataires à la descente facile, au vocabulaire coloré et à la lame affûtée.

Leur navire, le Belladonna, était le plus rapide et le plus meurtrier que ces eaux n’ont jamais connu. Un équipage sans pitié commandé par une main de fer. Ne laissant aucune chance à ses proies. Réservant un unique sort à tous ces pauvres navires qui croisaient le chemin du Belladonna… Les fonds marins demeurant à jamais leur tombeau. Le ventre déchiqueté. Les cales vides. Les voiles en lambeaux. Et le pont couvert de corps mutilés…

Durant près de quinze ans, les sœurs Bracorsa ont terrorisé marins et pêcheurs. Amassant un trésor sans pareil. Constitué de pièces d’or, de bijoux, de pierres scintillantes, de perles… Un trésor qui disparut brutalement avec elles.

Personne ne sait ce que sont devenus le Belladonna et son ignoble équipage. Par une nuit de Pleine Lune, alors qu’une brume épaisse recouvrait les eaux sombres, il prit la mer en direction inconnue. Et jamais il ne revint au port.

Certains disent que les dieux les ont punis pour n’avoir été que des catins sans retenue. Des femmes jouant aux hommes. Refusant leur devoir de procréation... D’autres racontent qu’elles auraient été pendues puis brûlées pour n’avoir été que des sorcières. Car un tel comportement ne pouvait signifier qu’une chose : elles étaient des créatures du diable et ne méritaient que la mort…

Mais je pense que, lasses de tous ces préjugés absurdes, de toutes ces croyances idiotes, elles ont pris le large. Faisant cap vers des terres lointaines. Des terres où les femmes sont libres d’être qui elles veulent…

 

15 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins.

Image par superemelka de Pixabay : Les Pirates De L Fantaisie Fille - Photo gratuite sur Pixabay

lecture 36 lectures
thumb 0 comment
2 reactions
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Chapitre 17. Le temps file... 
Chapitre 17. Le temps file... 

Ma solitude est grande. Finalement la solitude occupe l’espace, puis tout l’espace, n’y laissant plus guère de place po...

Lorenzo Soccavo
4 min
Demain
Demain

  Un jour, j’irai...

Laure Gérard
1 min
"Piciul": la Napoli degli esclusi
"Piciul": la Napoli degli esclusi

Si lascia di seguito il link alla recensione di Maurizio Nappa al romanzo "Piciul" di Marco Peluso. "Piciul" narra le vicende controverse...

Lisa Marra
1 min
Press Release - Panodyssey
Press Release - Panodyssey

Panodyssey dà il via al suo tour europeo che mette la creatività al centro della cultura Le prime tappe del tour vedr...

Ceipes
2 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!