Congratulations! Your support has been sent to the author
Le gardien de mon esprit

Le gardien de mon esprit

Published May 18, 2021 Updated May 18, 2021
time 1 min
1
Love
0
Care
0
Wow
thumb 0 comment
lecture 44 lectures
1 reaction

On Panodyssey, you can read up to 10 articles per month without being logged in.
Enjoy 9 articles more articles to discover this month.

To have unlimited access, log in or create an account by clicking below, it's free! Sign in

Le gardien de mon esprit

J’ai confié la clé de mon esprit à un oiseau. Fatiguée de pleurer. Épuisée d’être abîmée… je me suis fermée à jamais. Fermée au monde. Aux autres.

J’ai tout donné et me suis oubliée. Perdue, seule au milieu de cette foule dense et anonyme, aveugle et sourde. Je sentais le corps de tous ces inconnus me pousser, me frôler, me secouer. Leur regard sur moi. Leur souffle sur ma peau. Pourtant, impossible m’en échapper…

Un jour, j’ai enfin ouvert les yeux. Je me suis réveillée dans le noir absolu. Dans un silence angoissant. Incapable du moindre mouvement. Mon corps me faisait souffrir. Il était lent et lourd. Et cette envie de crier, de hurler… sans qu'aucun son ne sorte.

J’ai confié la clé de mon esprit à un oiseau. Il a pris son envol un soir de pleine lune. Au cours d’une nuit claire et enneigée. Puis s’est posé loin de moi, sur un arbre aux allures irréelles.

 

10 minutes chrono, sans relecture.

Texte de L.S.Martins

Image par Susan Cipriano de Pixabay : Fantasy Magie Irréel - Image gratuite sur Pixabay

 

lecture 44 lectures
thumb 0 comment
1 reaction
Share the article
copylink copylink

Comment (0)

You can support the independent writers you care about by making a donation to them

Extending the travel in the universe Culture
Kaboom (2010) Gregg Araki
Kaboom (2010) Gregg Araki

It’s the end of the world as we know it Le paranormal et les univers borderline sont familiers dans les films de Gregg Araki

Jean-Philippe Rathle
3 min
Chapitre 17. Le temps file... 
Chapitre 17. Le temps file... 

Ma solitude est grande. Finalement la solitude occupe l’espace, puis tout l’espace, n’y laissant plus guère de place po...

Lorenzo Soccavo
4 min

donate You can now support your favorite writers on Panodyssey!